Undersadness, ou Undershools saison trois par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Univers Parallèle / Aventure / Amitié

1 La ramener

Catégorie: G , 3018 mots
1 commentaire(s)

Narrateur : Toujours Fresh, je vais arrêter de le préciser, maintenant.

Petite note pour le Seigneur de la Chanson : LE RETOUR DES REPONSES AAAAAAAAAAAAH !!!! Oh pardon ^^’ Je suis tellement contente de te revoir ici, pour suivre la suite ^^ Le prochain chapitre arrive ! Enfin le prochain... Le premier, plutôt ^^ Merci infiniment pour ton com, et j’espère que cette ultime saison sera à la hauteur de tes attentes ! (Et pour Octopath Traveler, le prologue sort ce samedi ^^ Je serais ravie de t’y voir !)

Voilà, les choses sérieuses commencent ! Sans attendre, voici le premier chapitre d’Undersadness !!!

******************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************

 

 

« On arrive. »

Je souris, et repose mon portable. Je les connais, je sais qu’ils ne vont pas tarder. Cette journée... Commence bien. Bien que mon âme bat tous de même rapidement sous l’appréhension...

Mais je suis tout de même confiant. Je suis certain qu’Edge et Sci seront heureux d’apprendre qu’on peut ramener PaperJam... Cette solution parait pourtant si simple et si logique...

Cependant, en y repensant, il est vrai que sans ça, je n’aurais jamais trouvé. Je n’y aurais jamais pensé. Sans doute à cause du fait que... Je ne sais pas... Je cherchais a recréé PaperJam. Enfin, même quand je dis ça, je trouve que j’étais idiot...

La panique, alors ? Dix ans de recherche, pour une solution aussi simple et logique...

...

Mais j’ai maintenant trouvé. C’est le plus important. PaperJam, j’arrive...

Je pars directement vers le salon, pour les accueillir. J’y arrive en seulement quelques pas. C’est incroyable comme tout me parait plus petit, maintenant... Mais c’est sans aucun doute parce que j’ai doublé de taille depuis ma dernière aventure...

La première chose que je vois m’enlève mon sourire.

Ink est assis sur le canapé. Il ne bouge pas. Comme s’il était devenu une statue. Et je suis encore plus malheureux de me dire que j’ai maintenant l’habitude de le voir ainsi...

J’espère que Kin viendra bientôt... Je déteste voir Ink comme ça, et la seule présence de Kin lui rend le sourire... Moi, je ne suis rien du tout. Et peu importe mes mots, il s’en fichera, pour replonger dans son coma éveillé.

-Bonjour, Ink. 

-...

Il ne parle pas. Je m’installe à côté de lui, et le serre un peu dans mes bras. Il ne bouge même pas. Il n’en a pas la force...

Il n’aime pas forcément que je le serre dans mes bras, mais je le fais tout de même. Pour lui faire comprendre que je suis toujours là pour lui. Même s’il n’a qu’une cinquantaine d’année, il commence à devenir fou, parfois, sous la solitude...

Alors que nous sommes là... Il est juste bien trop perturbé pour nous remarquer...

-C’est une belle journée, aujourd’hui. J’affirme

-...

-Et Sci et Edge vont venir nous rendre une petite visite.

Il ne parle pas du tout. Je finis par le laisser assis, et par partir un peu plus loin.

-Fresh ?

Je me retourne. Error, et ses cernes datant d’un dixième de siècle, est derrière moi. Il semble tout aussi fatigué que d’habitude... Son éternel sourire... N’est plus qu’un éternel souvenir.

-Bonjour, Error.

Je me rapproche de lui, et lui serre la main pour lui dire bonjour. Il fait de même.

-Qu’est-ce qu’il t’arrive ? Il demande

-Sci et Edge vont venir nous rendre une petite visite, à ma demande.

-Oh, vraiment.

Error ne semble pas réagir outre mesure. Mais il lâche au bout de quelques minutes un faible sourire.

-Je serais heureux de les revoir.

Il est vrai que cela fait... Quoi déjà... Un bon mois qu’on ne s’est pas vu ! Cela peut paraitre peu, mais dans notre situation, c’est immense. Evidemment, je leur parle tous les jours, mais... Mais ce n’est jamais assez.

J’entends alors des bruits de derrière la porte. Des gens frappent. Je m’y dirige sans attendre, et ouvre, lâchant un faible sourire.

-Sci ! Edge !

-Bonjour, Fresh ! Répond Sci

Il saute immédiatement dans mes bras. Je fais de même. J’ai l’impression que cela fait une éternité qu’on ne s’est pas vu...

Sci porte un pantalon simple, un tee-shirt à manche longue gris sombre, et un manteau noir, son favoris. Edge lui a offert il y a longtemps, et depuis, il ne le quitte plus. Cependant, il a gardé sa vieille blouse et son vieux sweat. Il m’affirme qu’il les garde très précieusement dans sa chambre, ou cas où ces affaires resserviraient.

On se serre tous les deux quelques instants, puis je me sépare de lui. Je me dirige vers Edge, qui m’accueille dans ses bras à son tour.

Lui, il se contente d’un sweat rouge (sa couleur favorite, évidemment) et d’un pantalon noir. Il est le cliché du professeur de sport cool... Mais il EST un professeur de sport, ou défense magique, cool, alors...

-Content de te voir. Il souffle sobrement

-Pareil. Je réponds sur le même ton

On se serre dans les bras quelques instants, encore une fois. Et Edge se sépare de moi.

-Comment ça va, vous ? Je demande

Sci sourit.

-Ca va... J’ai peu de travail, en ce moment. Et les élèves sont sages. Mais Edge, lui...

-Hum ? J’insiste légèrement

-J’ai plein de réunions, en ce moment ! Moi qui croyais que les profs n’étaient que des paresseux...

Il rit un peu.

-Error ! S’écrie soudain Sci

Il me pousse un peu, et rejoint Error, pour lui serrer la main. Edge fait de même. Error a vaincu sa phobie du toucher, il y a deux ans... Il l’a fait avec mon aide, il ne voulait pas rester trop seul. Et comme Ink ne pouvait plus lui fournir de tendresse, du à son silence...

Edge serre la main d’Error à son tour. Il lui sourit sincèrement, et affirme :

-Tu as l’air épuisé, mon pauvre Error...

-Et je n’en ai pas seulement l’air... Je n’arrive pas à dormir, en ce moment... Renchérit Error

-J’en suis vraiment désolé. Crois-moi.

Sci se tourne vers Ink, toujours immobile sur le canapé. Il le regarde quelques secondes, tente un coup d’œil vers Edge, et se tourne enfin vers Ink. Il s’approche de lui, se mettant à son niveau.

-Bonjour, Ink...

-...

-Je suis heureux de te voir. Très heureux.

Sci et Ink se regardent quelques secondes, Ink ayant toujours ses yeux aussi vide. Il regarde à peine le squelette scientifique. Edge salue sobrement Ink à son tour, mais sans plus de réponse. Sci se redresse alors, et se tourne vers moi.

-Bon. Maintenant, et si on parlait de pourquoi tu voulais nous voir ? Pour cette...

Il se coupe avant la fin de sa phrase. Je hoche la tête, et me tourne vers Edge. En un regard, on se comprend.

-Je vais vous expliquer. Mais suivez-moi, d’abord. J’affirme

-Fresh ? Fait Error

Je lui souris.

-Ne t’en fais pas, j’ai juste quelque chose à leur dire.

-Bon... A tout à l’heure, alors.

Il fait un rapide signe à Edge et Sci, et on part tous les trois vers ma chambre. Nous serons plus tranquilles pour parler là-bas.

Nous y arrivons sans attendre. Sci ferme la porte derrière moi. Il baisse la tête.

-Ink ne vas vraiment pas mieux... Il affirme

-Non... Pas depuis... Commence Edge

Un lourd silence s’installe.

-Je n’arrive même plus à prononcer... Ce qu’il... Il tente

-Edge. Je coupe

Je le regarde dans les yeux. Même si je suis sensé choisir mes mots avec attention... Je m’en fiche complètement. Je dois leur dire. Point final.

-PaperJam n’est pas morte.

Je vois mes deux amis se figer devant moi. Puis Sci semble s’attendrir un peu, se détendre. Il me souffle :

-Fresh...

Il se coupe quelques instants, avant de reprendre :

-Il ne faut pas que... Tu continues à...

Je n’en peux plus d’attendre.

-Je sais comment la ramener.

Silence.

Edge a un énorme mouvement de recul. Sci ouvre la bouche, et lâche un bruit indescriptible.

-Fresh ! Il commence

Mais je continu. Je sais qu’il sera ravi de l’apprendre.

-Je sais comment ramener PaperJam. Elle va revenir. Je sais qu’elle va revenir, et je sais comment.

Sci serre les poings, et m’empoigne brusquement l’écharpe. Sous la surprise, je me laisse complètement faire.

-COMMENT OSES-TU ???

-Sci ?

Maintenant qu’il est plus grand que moi, et que des flammes insoupçonnées brûlent dans ses yeux, je suis terrorisé. Je m’attendais... Je ne dirais pas à tout, mais certainement pas à ça.

-TU CROIS QUE C’EST FACILE POUR MOI DE VIVRE SANS LA MEILLEURE AMIE QUE JE N’AI JAMAIS EU ???

Je vois des larmes se former aux coins de ses yeux. Edge attrape alors la veste de son mari, pour le reculer.

-Sci, enfin calme-toi ! Il ordonne

-NON !!! Je... Je ne peux pas... Souffle

Sci finit par me lâcher. Il n’arrive plus à sortir de phrase cohérente.

-C’est... Trop dur...

Il pleure à chaude larmes. Ses jambes tremblent, signe immanquable qu’il est prêt à s’effondrer à tout instant.

-Fresh... Comment tu peux te faire... NOUS faire un truc pareil !

-Sci... Je souffle

Il ne me regarde même pas, et se tourne tristement vers son mari.

-J’ai mis tant de temps... Tant de temps à faire mon deuil... Comment oses-tu...

Je tente un pas en avant.

-Sci, je suis sérieux. J’ai un moyen de ramener PaperJam à...

-LA FERME !!! Hurle Sci

Je me tais. Edge tente tant bien que mal de calmer son mari, mais... Sci semble devenu complètement fou.

-Je ne te crois pas... Je ne croirais jamais un truc pareil... J’ai mis si longtemps à accepter sa mort... Et tu m’affirme que... Qu’on peut la ramener ?

Sci tremble furieusement. Edge le plonge alors dans ses bras, lui murmurant à l’oreille. Sci ne prend pas longtemps avant de se serrer lui-même contre Edge, pour lui murmurer continuellement :

-Edge... C’était ma meilleure amie... Ma première amie...

-Je sais... Je sais... Souffle Edge

Ils continuent quelques secondes, puis je souffle :

-Sci.

Ce dernier se tourne vers moi, en ne lâchant pas Edge.

-Quoi ? C’est vraiment sérieux ? Demande Sci

-... Si sérieux que je me tuerai si ça ne marche pas. J’affirme

Sci se tourne alors vers moi. Mais avant qu’il ne puisse sortir un mot, Edge reprend :

-Fresh, quoiqu’il arrive, tu n’as pas intérêt à nous laisser, Sci et moi. Et encore moins Ink et Error.

-...

Je baisse la tête.

-C’est quoi, cette solution miracle ? Demande Sci

Je relève alors la tête, et regarde Sci dans les yeux.

-Je vous fais quelle version ? Courte ou longue ? Je demande

-Longue. Je veux le plus d’élément possible. Répond Sci

-Bon.

Je prends une longue inspiration, et commence mon récit.

-Cela fait dix ans que je recherche un moyen de ramener PaperJam. J’ai exploré des tonnes d’AU’s, et ratissé l’entièreté des laboratoires locaux.

Sci se sépare complètement d’Edge, et les deux me prêtent toute leur attention.

-Et... il y a peu... Je suis allé dans EchoTale. J’y étais déjà allé il y a huit ans, mais... En retournant dans le laboratoire... J’ai trouvé quelque chose qui n’était pas là, il y a huit ans. Une porte en métal, qui je vous jure, n’était pas là auparavant.

-Un peu comme la porte de Gaster ? Insiste Sci

Je hoche la tête.

-Totalement comme la porte de Gaster.

Cette fameuse porte n’apparaissant qu’une fois sur cent... Oui, la ressemblance est belle et bien frappante. Ce qui ne fait qu’inquiéter encore plus Sci... Si en plus Gaster devant s’en mêler...

Qu’importe, je continu mon récit.

-En y entrant, il n’y avait rien. Rien du tout. Pas une table, pas une chaise, pas même un papier... Rien, sauf peut être une ambiance si pesante que je croyais craquer à tout moment.

-Pesante ? Insiste Sci

Je frémis rien que de repenser à cet horrible endroit.

-Je ne sais pas... J’étais... Comment observé, comme écrasé sous un regard... Mais je n’avais plus rien à perde, alors j’avançai.

Je serre les poings sur mes manches.

-Soudain, ne pouvant plus tenir, mpon âme a craqué. Je me suis évanoui. J’affirme

-Quoi ?

Edge semble surpris, mais il se calme, et me laisse continuer.

-Mais avant de sombrer complètement dans l’inconscience, j’ai entendu une voix... Je me rappelle

-Une voix ? Souffle Sci

Il semble maintenant très sceptique.

-Oui...

Je ferme les yeux, pour mieux me souvenir de cette fameuse voix.

-« Comment suis-je né ? »

Je reste quelques instants sans rien dire. Sci insiste :

-Et alors ? Qu’est-ce qu’elle a, cette voix ? Demande Sci

-Cette voix... Je n’ai aucune d’idée de si elle était féminine ou non. Cette voix semblait comme robotisé, puis grave, ou aigue... Je n’en sais rien. Mais cette voix m’a soudain rappelé quelque chose.

-Oui ?

Je prends une immense inspiration.

-Comment nous sommes nés.

Je les regarde dans les yeux.

-Grâce à la bénédiction des créateurs.

Sci et Edge ont un sursaut.

-Mais... Tu sous entends que... Commence Sci

-Oui. PaperJam a elle aussi un créateur.

Sci secoue violemment la tête. Comme s’il voulait couper la moindre once d’étonnement d’Edge.

-Non, tu racontes n’importe quoi. Elle était la fille d’Ink et d’Error. Ce sont eux qui l’ont créé.

-Je sais. Mais... Ink ne nous a-t-il pas plusieurs fois affirmé qu’il ne puisse créer la vie ? Alors comment aurait-il pu créer une fille ?

Sci ne trouve rien à redire.

-Et Error ? Insiste Edge

-C’est pareil pour Error. Il n’a jamais créé, il détruisait, détruit, et détruira toujours.

Un lourd silence s’installe. Je sais qu’ils doivent hésiter, mais... Mais ils vont me croire. Ils sont obligés d’y croire.

Edge inspire, expire. Coupant de ses respirations le silence pesant.

-Alors... PaperJam a un créateur. Il affirme

-Oui. J’en suis persuadé. J’insiste

-... Je n’y crois pas une seule seconde.

Sci me regarde avec une soudaine haine. Une haine que je ne lui connaissais pas, même devant SwapFell...

-Comment peux-tu croire une chose pareille. C’est parfaitement idiot. PaperJam ne pourrait pas renaitre comme ça.

-Sci...

-Arrête. Arrête. Juste, arrête.

Je ne dis rien. Sci respire de plus en plus fortement.

-Il n’y a aucune chance pour que ce soit ça. PaperJam n’est pas née de créateurs, mais de créations de créateurs...

-Sci... Je t’en prie... Je souffle

-Moi je te crois. Coupe Edge

Sci se tourne brusquement vers son mari.

-Quoi ?

Ledit mari regarde Sci dans les yeux.

-Sci, il a peut-être raison. Réfléchis, les créateurs ont les pleins pouvoirs... Si un créateur voulait un enfant pour Ink et Error... Ou alors si Ink ou Error voulait tellement un enfant qu’ils auraient contacté un créateur...

Edge me regarde, avec lui une énorme confiance.

-Je le crois. Je le crois, et je le croirais toujours. Il existe une chance, une toute petite chance... Mais si je voulais revoir PaperJam, je ferais n’importe quoi.

Il regarde alors son mari.

-Et toi ? Tu ne voudrais pas revoir PaperJam ?

Sci baisse les yeux, et soupire profondément. Lâchant une petite larme.

-Vous croyez que je n’ai pas songé aux créateurs ? Aucun ne voudrait ramener PaperJam à la vie.

-Sauf son propre créateur.

Sci se tourne vers Edge. Maintenant à court d’argument. Mais je comprends sa peur. Je l’ai eu aussi.

-Je...

Puis, il se retourne vers moi. Il inspire profondément, et commence :

-Fresh, j’aimerais te prévenir.

Je souris à moitié. Attendant sa réponse.

-Si... Si ça devait être faux. Si tu devais m’avoir menti...

-Oui ?

Il a soudain les yeux presque vides.

-Je ne te pardonnerais jamais. Jamais.

Je m’approche de lui, et pose ma main sur ces épaules.

-D’accord.

-Alors je veux bien... Te croire.

Je lui souris sincèrement.

-Je suis ravi que vous m’aidiez, tous les deux.

-C’est normal. Affirme Edge

Il me sourit. Sci, lui, baisse un peu la tête.

-Alors... On commence par où ?

Edge lève les yeux au ciel, pour réfléchir.

-Eh bien, si quelqu’un devait savoir qui était le créateur de PaperJam, ce serait...

On se regarde tous les trois. Et on sort en même temps :

-Ink.

Je leur souris à tous les deux, et tend un peu le bras, poing serré. Edge comprend, et rejoint mon poing avec le sien. Sci hésite d’abord un peu, puis nous rejoint.

-Je suis prêts pour une toute dernière aventure. J’affirme

-Je suis prêts pour une toute dernière aventure. Affirme Sci

-Je suis prêts pour une toute dernière aventure. Affirme Edge

On se regarde tous les trois, et lançons à l’unisson.

Comme au bon vieux temps.

-On arrive, PaperJam.

1 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?