Undersadness, ou Undershools saison trois par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Univers Parallèle / Aventure / Amitié

8 Rivale ?

Catégorie: G , 2636 mots
1 commentaire(s)

Narrateur : [#@%r &aµ

Petite note pour Mimicook : Et c’est le COME BACK !!! Bon, comme on s’est déjà parlé, je vais couper court, mais ça me fait plaisir de voir que cette saison te plait ^^ Pour Fresh, Sci et Edge en plus vieux... A vrai dire, moi j’ai une image précise, mais je ne pourrais pas la décrire précisément... (Bon sang, un jour, j’aurais une tablette graphique... J’ai déjà le Tumblr XD) Contente que cette saison te plaise ! Bonne lecture !

Petite note pour le Seigneur de la Chanson : J’ai essayé de faire un débat à peu près égalitaire, mais oui, je suis du côté de la créatrice quoi qu’il arrive... Mais bon, on ne sait pas ce qu’il va arriver à PaperJam, peut être que ce sera une fille, un garçon, de la poussière... Nous verrons bien ^^

Petite note nulle : Je viens de remarquer que j’ai appelé un chapitre « Créateur » et un « Créatrice » dans cette saison... Bon, OK, je n’ai jamais d’idée de nom de chapitre XD

Bonne lecture à tous !

******************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************

 

 

J’ouvre un peu les yeux. Il fait toujours aussi noir. Mes mains sont placées sous mon crâne, me servant d’oreiller. Ma veste est retirée, pour me faire comme une couverture. Je n’ai qu’un tee-shirt brun.

Je me redresse un peu. Mon pull tombe de lui-même. Je me frotte les yeux.

J’étire mes bras le plus loin possible, et pousse un soupir satisfait. J’ai bien réussis à dormir... Je vais pouvoir me remettre en marche, maintenant.

Oui, j’arrive à dormir, maintenant. Les douces voix de la dernière fois ne m’ont jamais laissée. Elles disent toujours les mêmes phrases, c’est vrai... Et en plus, c’est lorsque j’ai marché très longtemps, donc c’est sans doute à cause de la fatigue...

Mais quoi qu’il en soit, je suis tout de même heureuse de pouvoir m’endormir sans soucis, maintenant. Je suis réellement heureuse que mon père et cet autre homme soient avec moi.

Je me lève, remet mon pull rose, et recommence à partir.

Je dois toujours trouver quelque chose. N’importe quoi.

Mais grâce à ces voix... Oui, je me sens tranquille. Même si les voix sont rares, elles m’ont rassuré.

Je trouverais quelque chose, j’en suis certaine.

Cela fait quoi... Cinq nuits que je passe tranquillement ? Je ne peux pas compter en heures ou en jours, je n’ai aucun indice temporel, ici... Je sais juste que quand je suis trop épuisée, j’entends mon père, et m’endors.

Et c’est agréable, de dormir. J’aime réellement dormir, surtout ici. Cela me fait oublier, un petit moment, tous mes soucis... Mais maintenant que je suis réveillé, je dois reprendre la route.

Je continue de marcher. En chantonnant une chanson... Etrange ? Je ne sais pas d’où elle vient, j’ai juste entendu père la chanter. Et comme elle me reste en tête... Je me dois de la chanter.

-You took the breath away from my mind...

Je n’aime pas ma voix tant que ça, mais j’aime bien cette chanson. Mon père la chante si doucement... C’est une étrange berceuse. Mais je l’aime beaucoup.

-Now we fight back ‘cause we are free...

Je ne sais même pas ce qu’il se dit dans cette chanson, mais je la chante quand même, tout en marchant.

Et je continu, et je continu, encore et encore. Le temps est long... Mais tant qu’il y a de l’espoir, je continuerais.

-Taking over our destiny...

Je me demande si je trouverais rapidement quelque chose... Peut-être qu’il y avait quelque chose, et que je ne l’ai pas vu ? Non, je ne pense pas, je ne suis pas si aveugle...

En revanche, je pense que je vais m’arrêter de chanter, je vais devenir sourde sinon... Je ne savais pas que j’étais si mauvaise... Est-ce que j’ai chanté, dans ma vie ? Pire, est ce que j’ai chanté, mais que les autres me disaient de me taire ?

-La ferme, noiraude.

Hein ? Encore une voix ? Une autre ? Mais...

Elle vient d’apparaitre, je n’ai pas rêvé, je suis réveillée, je... Et j’ai beau, encore une fois, regarder autour de moi... Il n’y a rien...

C... Calmons-nous questions secondes. Cela ne sert à rien de paniquer comme je le fais... Qu’est-ce que je peux savoir sur cette voix...

...

Celle-là est très, très clairement une ennemie. Le ton de cette voix... N’était pas rassurant. Et elle semblait donner un ordre.

-Qui est là. Dites le moi. Je sors

J’essaie de parler durement. Je n’ai plus peur. Les deux autres me protègent, je le sais. Alors quoi qu’il se passe, je ne me laisserais pas faire.

-Sale gosse.

-Pourquoi est-ce que tu m’insultes, hein ?

Je regarde de partout, mais je sais que c’est parfaitement inutile. Ce n’est qu’une voix, je ne peux pas la voir.

Je sais que c’est une voix féminine. C’est plutôt évident. Mais ensuite... Je ne me souviens de rien... Je ne sais absolument pas qui elle est...

Enfin. Je n’ai pas envie de me battre ou quoi... Je souffle alors :

-Ecoute, je ne veux pas déclencher quoi que ce soit. Je le jure. Je veux juste marcher tranquillement, d’accord ?

-Qu’est-ce que j’y gagne ?

Mais qu’est-ce que cette voix ?

-Tu gagnes... Je ne sais pas. Mais moi je gagne de la tranquillité. Et toi, tu ne gagnerais pas grand-chose, de toute manière.

Je continue de marcher, droite. La voix ne me répond d’abord pas.

-De toute façon, qui es-tu ? Qui es-tu, pour moi, pour prendre ce droit de me parler sur ce ton ?

-La seule qui peut s’appeler ma rivale.

...

Pardon ?

Est-ce que je suis en train de parler... A ma rivale ? Vraiment ?

-Attends, donc j’avais une rivale ? Et c’était toi ? Je demande, même si je n’avais pas trop d’espoir

-Après tout ce que vous m’avez fait, je pensais que c’était normal !

-Je t’ai fait quelque chose ?

Je suis de plus en plus confuse... Cette fille est vraiment... Je ne sais pas, je suis sa rivale, mais je ne sais pas pourquoi... Est-ce qu’une rivale, c’est négatif, ou positif ?

C’est censé être une personne qu’on apprécie tout de même... Mais cette voix me parle avec un ton si hautain et...

Bah, de toute manière, elle me coupe dans mes pensées.

- TU N’AS RIEN FAIT !!!! RIEN !!!! TU LES AS LAISSE CREVER DANS CE MONDE QUI POURRISSAIT !!!!!

-Quoi ?

Comment ça, je n’ai rien fait ? Avec quoi est ce que je n’ai rien fait ? Tu les ais laissé dans ce monde qui pourrissait ? Qui ? Qui est ce que j’ai abandonné ?

...

Non...

Ces gens que j’ai vus, dans ce rêve... Je rêvais de les sauver...

J’ai réellement échoué ? A les sauver, à les aider... Cette rivale affirme que je les ais abandonnés...

Mais alors, je pensais que j’étais ici parce que j’avais échouée... Donc j’avais bien raison ? Je suis ici comme... Punition ? Parce que je les ais abandonnés ?

-TOUT EST DE TA FAUTE !!!

N... Non... C’est pas vrai... Je...

-Je ne me souviens de rien... J’affirme

Mais j’affirme en vain.

- REGARDE-LES !!! REGARDE LES BIEN !!! VOIS COMME ILS SOUFFRENT A CAUSE DE VOUS !!!

-Mais... Mais qui êtes-vous...

...

... Attendez...

Cette... Cette fille... Cette voix... Je... Je la connais bien...

Je... Je la reconnais... J’ai un visage, dans la tête... Un visage, devant mes yeux... Des longs cheveux bruns, des yeux rouges mais souvent fermés... Cette écharpe d’un brun si clair...

Oui, j’ai une forme devant les yeux... Mais... Je ne peux rien lui associer... Pas encore...

-Kin...

Kin ? Ce prénom vient de sortir de mes lèvres, comme si c’était un automatisme... Une soudaine illumination...

-Tu es la seule qui peut me vaincre.

...

-Tu es Kin.

Kin. Cette fille que j’ai tant de fois affronter... Je me souviens d’elle, de toutes ces insultes qu’elle m’a lancée...

-Sale gosse.

-Bande de squelettes minables !

-Vous n’assumez même pas vos actes !

-Vous n’êtes qu’une famille maudite...

-Je te hais.

Kin...

Je...

-Kin... Je suis tellement heureuse de t’entendre... Tu te souviens de moi, pas vrai ? Dit moi, dit moi que tu te souviens !

-C’est toi qui donne les ordres, noiraude ?

-Oh, Kin...

Je crois que je pleure de joie.

-Si tu savais comme ce sale caractère m’avais manqué... Mais...

J’écarquille un peu les yeux, et arrête enfin d’avancer.

-Mais... Je ne me souviens pas... Je ne me souviens que de ton visage, et du fait qu’on soit rivale...

Je lève les yeux au ciel.

-Pourquoi est-ce qu’on était rivales ? Pourquoi tu ne m’aimais pas, et pourquoi je ne t’aimais pas non plus ? Dit moi, je t’en prie...

-Quand ils ont criés à l’aide, ton père aura dû les aider.         

-Pardon ?

Père ? C’est de la faute de mon père ? Mais... Comment ? Pourquoi ? Je... Ne sais plus...

-Qui « ils » ? Qu’est-ce que mon père n’a pas fait ? Dit le moi, je... Je tente

-Plus un geste, traitre !

Traître ? Elle... Non, je ne prends même plus le temps de penser, je parle.

-Tu parles de mon père, c’est ça ? Je suis une fille... Je crois... Alors tu ne peux pas parler de moi !

Mais c’est vrai ça... Est-ce que je suis une fille ? Non, je sais que c’est débile de poser ce genre de question comme ça, mais quand même...

-Mais de qui parles tu, alors... Je souffle

-Cet arc en ciel inutile a, alors qu’il en a les pouvoirs, ignorer cet AU !

Un arc en ciel, maintenant ? Attendez...

... Non, ça ne peut pas être moi... Je ne suis habillée qu’en rose et j’ai les os noirs... Quoique, peut être que... Peut-être qu’avant, j’avais les os d’une autre couleur ? Qui sait, est ce que ce lieu si sombre me ferait perdre la notion des couleurs ?

-Il ne suffirait que d’un coup de pinceau magique pour enrayer l’épidémie…

Une épidémie ? Un pinceau magique ? Non, je... Je ne me souviens vraiment de rien...

-Kin, soit plus précise, je ne sais plus du tout...

-MAIS TU N’AS RIEN FAIT !!!!

-QU’EST CE QUE JE N’AI PAS FAIT !!!

Je me déchire presque la voix, mais... Mais Kin... Je l’ai reconnue, il faut absolument que je continue à lui parler...

Et fort heureusement pour moi... Elle me répond encore :

-Tu es censé protéger, et tu as renié ! Tu aurais pu les sauver, mais non ! Tu les traites de monstres ! Tu traites tes propres protégés de monstres !

Mes propres protégés ? Les habitants des feuilles de mon rêve ? C’est ça ? J’aurais échoué à les protéger, c’est bien ce que je pensais...

Est-ce que ce monde serait... Ce qu’il reste de ses feuilles ? Est-ce que Kin... Est morte ? Est-ce que je l’entends, par pure folie ? Est-ce que tout le monde est mort ? Est-ce que je ne fais pas qu’un énorme cauchemar ?

Peut-être... Peut-être même que... Des dieux s’amusent à me hanter, pour me faire payer mes erreurs... Que tous les dieux me haïssent, et me

Non, c’est impossible... Cela ne se peut, je refuse, je...

Il y a quelque chose, au bout de ce monde noir, j’en suis certaine, j’en suis certaine ! Il doit y avoir quelque chose, il le doit !

-Il n’y a plus rien, ici... Ni rêve ni espoir...

-Quoi ?

C’est comme si elle répondait à mes pensées... Mais non, je refuse de le croire.

-Tu ne peux quitter les yeux de tes créations.

Non, je n’ai rien fait de mal, je le jure, je...

Je ne me... Souviens pas...

-Tes arguments… Ils me font mourir de rire ! Hilarant, tous simplement hilarant !

-Non, je te le promets, je ne me souviens de rien ! Rien du tout, je...

-Tu es si seule, tu cherches même du soutien de ma part. Sérieusement. Tu me fais tant de peine.

Non... Je ne suis pas... Seule...

Quelqu’un m’aimais ! Quelqu’un m’aimais, j’avais un père, je devais avoir des amis, je...

Qui...

-QUI ES TU POUR ME DIRE UNE CHOSE PAREILLE !!! Je crie

-Je ne suis que votre création.

-NON !!!

-JE SUIS KIN, L’HEROINE D’UNDERWORLD !!!

Underworld...

Underworld...

Underworld...

Oui... Je m’en souviens...

Tout est dans ma tête, maintenant...

Kin... UnderWorld... Papa Ink... Sans... Papyrus... Toriel... La souffrance... L’accident... Les morts... L’horreur... Le cauchemar... La poussière... Le froid... La chaleur... Les ordres... Elle... Elle... Elle... Kin...

Ah... Ah... Ah...

Tout se bouscule dans ma tête, je me souviens de...

La solitude, la peur, l’envie de partir, l’envie de rester, la pitié, le combat, la fumée, le liquide, les gémissements, le punching ball, le dessin, la chasse, les repas, la tristesse, la solitude, le plan, la révélation, ma sœur...

A l’aide... Je suis perdue... Tout revient... Tout revient si vite... Si vite...

-TOUT EST DE TA FAUTE !!!

-Non, ce n’est pas... De ma faute...

-TU N’ES QU’UN ARC EN CIEL INUTILE !!!

-NON !!!

-TRAITRE !!! JE TE FAISAIS CONFIANCE !!!

-ARRETE !!!

-HAHAHAHAHAHAHAHAHAHA !!!

-NOOOON !!!

-KYAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAH !!!!!!!!!!!!!!

-QUITTE MA TETE !!!

J’entends son rire... Encore... Encore... Encore... Son rire... Il est insupportable... Insupportable...

Je n’en peux plus... Je n’en peux plus...

-TAIT TOI !!!

-KYAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA !!!!!!

-NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !!!

Je tombe au sol, paralysée par ce si pesant rire. J’ai si peur... Si peur...

A l’aide, que quelqu’un me sauve, que quelqu’un m’aide, j’ai peur...

Je ne veux plus l’entendre rire, je ne veux plus, je ne veux plus, je n’en veux plus...

-A l’aide... N’importe qui...

-NOIRAUDE DE PACOTILLE !!!

-N’importe quoi...

-VIVEMENT VOTRE MORT A TOUS !!!

-Par pitié...

-KYAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAH !!!!!!!!!!!!!!

-Faites là-taire, je vous en conjure... Je vous en conjure...

-KYAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAH !!!!!!!!!!!!!!

Quelqu’un...

Je ferme les yeux. Cette voix... Elle me possède... Elle résonne en moi... J’ai peur...

-La ferme...

-KYAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA !!!!

-J’ai dit la ferme...

Elle continue... Elle continue...

-AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!

Je tombe au sol. Epuisée. Je n’ai plus de voix...

Mais au moins... Elle... Elle est partie...

Je... Crois...

Je... L’espère...

1 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?