Undertale par

42 vote(s) de lecteurs, moyenne=9/10 0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Continuation / Aventure / Humour

4 Fraternité ( deuzième partit ).

Catégorie: G , 644 mots
2 commentaire(s)

Undertale :


Chapitre 4 :


Fraternité ( deuxième partit ) :


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Elink et Papyrus traversèrent la route, puis celui-ci demanda :


- J'AI DES COURSES A FAIRE POUR CE SOIR, CA NE TE DÉRANGE PAS ?


- Pas du tout, Pap ! Au contraire, sa me fait très plaisir !


Papyrus lui fit un grand sourire et soudainement, lui attrapa la main et se mit à courir vers le magasin :


- SAUF QUE SA FERME DANS UNE HEURE !!!


- Au ba sa va, on a le temps !!


Ils continuèrent à courir et, en arrivant au magasin, Elink était essoufflé, au point qu'elle allait s'évanouir. Mais son regard se porta sur Papyrus :


- Ba... ba alors... tu... tu est... pas essoufflé ?


- J'AI L'HABITUDE, TU SAIS ! TROIS TOURS DE VILLE CHAQUE MATIN !


Elle le regarda, perplexe. Jamais elle n'avait vu quelqu'un d'aussi motivé, avant. Elle entra alors dans le magasin, suivi de prés par Papyrus. A l'intérieur, elle resta de nouveau perplexe. Le magasin où elle se trouver avait environ deux étages et des dizaines de boutiques et de restaurant se trouvaient à gauche et à droite.


- Il est gigantesque se magasin !


- CE N'EST PAS UN MAGASIN, C'EST UN CENTRE COMMERCIALE !


Elink le regarda d'un air interrogateur :


- TU... N'A JAMAIS VU DE CENTRE COMMERCIAL DE TA VIE ?!


Elle lui fit un non de la tète :


- MAIS... OU ÉTAIT TU PENDANT TOUT CE TEMPS, ALORS ?!


- Mmm... on devrait parler de sa plus tard, OK Pap ?


- ... D'ACORE.


Il se dirigea alors vers une boutique qui vendait toute sorte d'aliment. Elink entra à l'intérieur et regarda les drôle d'aliment qui s'offrait à elle. Soudain, elle entendit quelque chose roulait à toute vitesse dans sa direction et découvrit... Pap qui conduisait un cadis, avec déjà des chose dedans :


- Mais c'est quoi ce truc ?


- ON APPELLE SA UN CADIS. TU N'EN A JAMAIS VU ?


- Non... un peu comme toute les chose qui se trouve ici.


Soudain, elle se dirigea en courant vers le rayon surgelé. Pap la suivi, en se demandent se qu'elle avait vu. Arriver au rayon, il vit Elink essayant désespérément d'ouvrir le bac. Pap prit l'autre coté du bac et l'ouvrit sans difficulté.


- C'... c'était de l'autre coté qu'il fallait tirer, c'est sa ?


Pap la regarda en sourient et regarda dans le bac :


- Ce sont des frites que tu voulais ?


- Oui ! Absolument ! J'adorais en manger, avant !


Pap prit alors deux sachets de frites et Elink courut dans un autre rayon.


- ET BA... ELLE VA VITE QUAND ELLE EST MOTIVER !


Il la rejoignit dans un rayon... spécialisé pour les pâtes ! Pap essaya de se retenir de rire et vit Elink attraper un sachet de spaghettis et une boite de conserve à la bolognaise. Elle le mit dans le cadis et remarqua que Pap était en train de rire en silence.


- Ba quoi ? J'en ai trop pris ?


- ( rire ) NON, C'EST JUSTE... QUE LES PÂTES SONT MON PLAT PRÉFÉRÉ !!


- T... toi aussi ?!


Pap acquiesça d'un mouvement de tète et lui fit le plus beau de tout les sourire.


- Mon dieu, mais c'est que l'on à plus de point commun que je le pensais ! Moi qui croyait que c’était avec Sans...


Sur cette dernière phrase, elle ut l'air un peu triste, ainsi que Papyrus.


- TIENT, J'AI UNE IDÉE !


Il prit son téléphone portable et tapa le numéro d'Undyne :


- C'est quoi ce truc ?


- EUH... UN TÉLÉPHONE.


- Un quoi ?


- MAIS TU AVAIS QUOI COMME OBJET, AVANT ?


- Des truc... anciens.


Il fini de taper le numéro d'Undyne et le téléphone sonna. Au bout de quelque seconde, Undyne décrocha :


- HEY UNDYNE, C'EST PAPYRUS ! TU FAIS...


- Pap ! il faut que vous veniez ici ! MAINTENANT !!!


2 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?