Undertale par

44 vote(s) de lecteurs, moyenne=9/10 0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Continuation / Aventure / Humour

27 Un nouvel objectif...

Catégorie: G , 1200 mots
2 commentaire(s)

Undertale :


Chapitre 27 :


Un nouvel objectif...

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Raconté par Elink :


Sans venait d'ouvrir la porte en grand, mais un peu trop violemment puisque on s'écrasa tous par terre. Et évidement, c'est moi qui suit en dessous ! Mais je n'eu pas le temps de me lamenter que, lorsque je leva les yeux, je poussa un cri de surprise :


- C'est... commença Frisk.


On pouvait voir Undyne, Alphys et Toriel, allongés au sol, inconsciente. Ça... ça avait marché ! Elles étaient libres !


- MAMAN !!! cria Frisk et Asriel en allant vers leur mère.


Il l'a portèrent à bout de bras, tout en essayant de la réveiller. Papyrus et Luna allèrent vers Alphys, et moi, Clamiroyal et Sans, on essaya de réveillé Undyne :


- Oh la vache... elles sont encore en vie ?! Demanda Clamiroyal.


- Oui, elles sont juste inconscientes... mais elles ont l'air épuisé ! dit Sans.


On les porta alors hors de la chambre, puis on descendit les marches une par une pour enfin arriver dans le salon, où on les déposa doucement sur le canapé. Je n'arrivai toujours pas à croire que mon plan avait fonctionné. Ce n'était que la première fois que je le fessait, et il avait fonctionné ! Frisk et Asriel restèrent auprès de leur mère, attendant avec impatience qu'elle se réveille. Papyrus avait préparé des verres d'eau pour quand elles se réveillerai, car je suis sur qu'elles en auront beaucoup besoin. Luna venait d'utiliser ses pouvoirs pour les soigner, mais après maintes réflexion... elles n'en avaient pas besoin puisqu'elles étaient en pleines formes :


- Comment ce fait il qu'elles sois en si bonnes santé ? demanda Luna. Je veux dire... tout ceux qui sont resté dans la boite aussi longtemps sont...


- On voit ce que tu veux dire. Mais... je pense avoir la réponse. Dis je.


Presque tout le monde se tourna vers moi, le regard interrogateur. Ils n'ont vraiment aucune idée, a pars moi ?!


- Et bien... vu que la HAINE est déjà sous forme humaine... peut être qu'elle n'avait finalement pas besoin de l’âme D'Undyne, Alphys et Toriel.


- Ça tient debout. Mais pourquoi les avoir enfermé, alors ? demanda Sans.


J'avoue ne pas avoir la réponse en tète. J'essaya d'en trouver une, comme tout le monde, lorsque quelque chose m'interpella. Je regarda Undyne, Alphys et Toriel une par une, et je me mis à réfléchir pendant un court moment. Puis, soudainement, je m'en rendis compte :


- Heu... dites, je ne veux pas vous alarmer, mais... vous vous souvenez qu'il manquer une âme, tout à l'heure ?


Clamiroyal me regarda, puis les filles, et... :


- Attendez... Mais oui ! C'est Gaster ! Il n'est pas là !


Sans et Papyrus se regardèrent d'un air paniqué. Frisk et Asriel se tournèrent vers nous, tout aussi choqué. Je me douter bien que c'était lui qu'il manquer. Pourquoi ? Et bien, tout simplement parce que mon père est l'homme le plus mystérieux que je connaisse et qu'il est capable d'absolument tout sans que l'on se doute de quelque chose ! Mais je suis sa fille, et je sens ces choses là. Je sentais que Sans et Papyrus aussi étaient inquiet, mais que quelque chose les tourmenter :


- Vous savez quelque chose, les garçons ? demandais je.


Ils se regardèrent de nouveau, l'air d'hésiter, puis c'est Sans qui prit la parole :


- On ne sait pas vraiment, mais... quand on était tout les trois dans le labo, au moment où on s'est fais attaquer par la HAINE...


Il marqua une pause, comme s'il hésitait encore plus. Il ouvrit la bouche pour parler, mais Papyrus lui coupa la parole :


- ... ON PENSE QUE C'EST LA HAINE L'A PRIS AVEC LUI.


Cette dernière phrase me fit l'effet d'un choque électrique. Frisk et Asriel poussèrent un cri de frayeur, et Luna avait presque l'air en colère. Pas le genre de colère incontrôlable, mais plutôt... on aurait dit qu'elle savait que quelque chose d'horrible allait se produire. Quand à Clamiroyal... elle semblait encore plus paniqué qu'avant. Je me leva alors pour aller vers elle, et passa un bras autour de ses épaules :


- Hé... ça va ?


- Ou... oui. C'est juste que... que j'ai l’impression d'avoir fait une erreur.


Elle resta quelque instant silencieuse, avant de continuer :


- C'est moi qui l'ai enfermé l'a dedans il y a des années. Je pensais qu'elle était prisonnière pour toujours... mais il faut croire que j'avais tord.


- Clami... commença Luna.


- Ecoute, tu a fait ce qu'il fallait, coupais je. Pour toi, c'était le seul moyen de l'enfermé pour qu'elle ne fasse de ma à personne. Alors ce n'est très certainement pas ta faute pour tout ce qui se passa en ce moment.


Elle me regarda un moment, comme si mes paroles prenait un tout autre sens pour elle. Elle me sourit en retour, mais je savais qu'elle n'était pas très convaincu. Je savais que je ne devais pas insister, et changea un peu de sujet :


- Bon, alors... es que quelqu'un à une idée de où se trouve Gaster ?


Evidemment, personne ne me répondit. e savais que tout le monde avait une idée, mais qui ne tiendrai surement pas la route. Je me mis alors à faire les cent pas, lorsque Luna nous interpella :


- Dite, j'ai peut être une idée !


- On t'écoute. répondit Sans.


- Je ne sais pas si c'est possible, mais... si la HAINE était autrefois celle de Chara... peut être qu'elle se trouve dans les souterrains.


- COMMENT TU PEUX EN ETRE SUR ?


- Et bien, Chara haïssait les humains, et préféré les monstres qui vivait sous terre. Alors... peut être qu'elle à pris gout à vivre de cette manière.


La possibilité que ce soit vrai était quand même très haute. Pour l'instant, c'était la seule solution possible.


- Vous voulez dire que l'on va devoir fouiller dans tout les souterrains de la ville ?! Demanda Asriel. Mais ça va nous prendre des années !


- Qui t'a dit que tu venais avec nous ? demandais je.


- Toi et Frisk, vous restez ici, avec votre mère, Undyne et Alphys. On ne peut pas les laisser toutes seules. Dit Sans.


Ils n'avaient pas l'air très heureux d’être mis de coté, mais on y était obligé. Ce sont des enfants, je vous rappelle ! Alors je ne veux pas les protéger de la HAINE h24 !


- Alors... on doit explorer tout les souterrains, c'est ça ? demanda Clamiroyal.


- On y est obligé. Si on veut retrouver Gaster... on doit d'abord trouver la HAINE. Dit Sans.


Je me sentais définitivement prête à y aller. C'est vrai, quoi, je suis la meilleure pour ce qui est d'explorer les souterrains ! J'y est passé mon enfance dedans !


- Je vous guiderais à l'intérieur. Dans cette salle, c'est moi la meilleure en orientation !


J'aime bien me la raconter, c'est marrant. Luna se leva alors, et nous regarda en sourient pour la première fois devant nous :


- Alors qu'est ce qu'on attend ?

2 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?