Sasari Uchiwa par

17 vote(s) de lecteurs, moyenne=9/10 0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Side Story / Aventure / Action

192 Fin des collaborations

Catégorie: T , 3128 mots
0 commentaire(s)

Lac Mizzukodô – 25 juillet


[Mikami et son organisation avait été dissoute! Les hostilités entre les deux équipes avaient cessées et Asaki libéra Itomi des chaînes qui l’emprisonnaient. On l’aida même à se remettre des quelques blessures qu’elle avait prises.


Raku, la quatrième personne qui faisait équipe avec Masao, Motoo et Komaki, termina de s’occuper de Hitoshi avec Rion. On leur expliqua rapidement la situation à propos de la présence du cadavre de Mikami et de la fin du combat. Hitoshi restait toujours inconscient, même après les soins, mais il n’y avait plus rien à craindre pour lui. Raku s’attarda ensuite sur l’animal qui lui aussi n’avait pas recouvert ses esprits.


On s’occupa de faire en sorte qu’il se porte mieux et on le laissa sur place pour qu’il se réveille de lui-même. Tous repartir en direction de la résidence de Mikami. Malgré l’être qu’il était, ils rapportèrent tout de même le corps de ce dernier.]


Akino (Exaspérée) : * Soupire * Qu’est-ce qu’on dû traverser les deux qu’on cherche pour en arriver à cette information… Ayuki et Kenshin seraient en Kusa?


Itomi : C’est ce qui me semble le plus probable après l’histoire que Motoo m’a raconté. Ils auraient pris la fuite vers Azumito, un village de Kusa.


Motoo : Pourquoi voulez-vous autant les retrouver? Je sais que vous voulez les sauver, mais maintenant que vous savez qu’ils ne sont plus ici, ils sont probablement en sécurité, non?


Akino : Je me le demande aussi…


Shizu : Quand nous sommes venus ici pour la première fois, je leur ai dit quelque chose de similaire à ce que j’ai pu dire à Itomi avec mon équipe. Je veux tenir parole et être certaine qu’ils vont bien. Je ne regrette à aucun moment qu’on ait pu sauver Itomi, je me dis que ça en valait certainement la peine pour ces deux-là aussi.


Komaki : Traverser tout ça alors qu’au bout vous ne savez pas à quoi vous attendre… Je ne vous connais pas beaucoup, mais ça a quelque chose d’inspirant.


Itomi : Vous allez vraiment reconstruire votre organisation?


Iyoko : Je crois que vous avez raison et faire un certain ménage devrait être nécessaire avant de commencer quoique ce soit. L’annonce de la mort de Mikami devrait en faire partir plus d’un… Progressivement, mais sûrement, on remontera la pente. Tout d’abord pour survivre et ensuite, on verra bien ce qu’on fera. Même si la mort de Mikami à ces biens fait, ça donne un coup dur… Je ne sais pas trop encore comment on va annoncer ça à tout le monde. Il va falloir avertir les équipes de recrutement et tout ça…


Akino : On est passé par là aussi. Il faut vous donner des objectifs, des projets à réaliser et d’autres trucs. Une fois que vous aurez trouvé, suffit de se mettre en action.


Komaki (Sourit) : Avec les bonnes personnes, on y arrivera!


Itomi : Vous pourriez retrouver tous les villages où Ôgai ou Mikami avaient pris le contrôle et les libérer de cette mafia qu’ils ont créée.


Iyoko : Je n’aime pas l’idée de devoir réparer les erreurs des autres, mais j’imagine que nous y avons participé aussi d’une quelconque manière… Ça peut être une idée, je l’admets.


[Cela faisait déjà un moment que tous ces gens étaient en marche pour retourner au lac. À un moment, tous vire à nouveau d’autres silhouettes humaines s’en venir vers eux. Déjà qu’ils étaient près d’une quinzaine à avoir rejoint Itomi, d’autres ninjas arrivaient à eux. Au bout d’un moment, Akino et Shizu vinrent à comprendre de qui il pouvait s’agir.


Kurenaï, Kiba, Akamaru, Shino et Hinata étaient en course pour aller à la rencontre de Mikami. Leur objectif n’était nullement de poursuivre Itomi où quelqu’un d’autre, mais de spécialement retrouver Mikami pour prendre ce qu’il leur appartenait. L’équipe de Kurenaï arriva à proximité de tous les autres ninjas.]


Kurenaï : Que ce passe-t-il? C’est le corps de Mikami, là?


Akino : C’est une longue histoire où on a pu avoir un peu de chance… Il est mort.


* Étonnement de l’équipe 8 *


Iyoko : Vous étiez venu pour le tuer aussi, non?


Kurenaï : Pas exactement… Vous formez tous une équipe?


Akino, aux autres ninjas : Je vais expliquer grossièrement l’histoire…


Iyoko : Ça m’intéresse de connaitre cette histoire, maintenant qu’on peut être franc les uns envers les autres…


Akino : Ceux que vous voyez en avant sont une équipe qui n’ont aucun lien avec nous trois. Depuis le début, ils étaient ensemble pour récupérer quelque chose qui leur regarde. En milieu de mission, on a fait un pacte pour s’entre-aider face à votre organisation pour obtenir ce que nous voulions.


Asaki : Donc, cette fille *pointe Shizu* et Kogame… Elles n’ont rien à voir ensemble?


Itomi : Nos deux équipes se sont déjà rencontrées dans d’autres circonstances.


Akino : On ne sait pas trop si c’est une chance ou non d’ailleurs…


Motoo (Confus) : Je ne sais pas pour toi Komaki, mais on dirait que j’aime mieux ne pas connaitre les détails de tous les plans qu’il y a eu là-dedans. Je risque d’avoir mal à la tête.


Komaki : * Approuve d’un hochement de tête * Hmm, hmm.


Kurenaï : Si vous n’êtes plus hostile envers nous ou elles, j’aimerais pouvoir finir notre accord sans devoir le faire devant tout le monde. On souhaiterait que le moins de monde soit mis au courant de notre mission… Et si possible * Regarde Mikami * Eh bien, comment dire…


Akino : Ça ne sera pas nécessaire… J’ai récupérer ce que vous cherchiez.


Iyoko : J’aime mieux oublier toutes ces histoires au plus vite. Pour être honnête, de plus, je n’ai plus aucun intérêt pour vous, je ne vous considère plus comme une menace pour l’organisation.


Asaki : Vos mieux oublier tout ça, oui. J’imagine qu’on peut considérer ça comme une sorte d’au revoir, non?


Akino : Nous allons rejoindre Iwa après tout ça, c’est exact. Je ne crois pas que nous nous reverrons.


Asaki : Ce fut court, mais merci pour ce que vous avez fait… Malgré que ça n’ait pas été votre intention première…


Komaki : Itomi! Un jour, l’organisation sera la même que celle dont tu rêvais qu’elle soit à l’époque d’Ôgai! Nous ferons tout pour que l’on puisse contribuer à un monde meilleur et ne t’inquiète pas. Nos ninjas seront d’authentiques membres qui ont les mêmes valeurs que les nôtres.


Itomi : J’ai été content d’avoir pu faire la rencontre de la deuxième génération de l’organisation. Je vous fais confiance pour la suite!


[Tous les ninjas, hormis l’équipe 8 et celle de Furûtsu, partirent en direction du lac. Il n’y avait plus qu’une chose à régler du côté de ces deux équipes et c’était de régler l’entente qu’ils avaient entre eux.


Akino, de ses poches, sortit le parchemin qu’elle avait trouvé sur les habits de Mikami avant qu’il ne meurt. À la seule sortit de l’objet, l’équipe de Kurenaï était soulagée. C’était un plutôt bon indice qu’elle avait vu juste à propos de ce parchemin.]


Akino : On garde le parchemin.


* Étonnement de tous les autres *


Kiba (Étonné) : Traitre! On s’était mis d’accord que l’on faisait équipe pour arriver à combler nos intérêts!


Shizu : À quoi tu joues, Akino?


Akino : Et en quoi vous nous avez aidez!? L’information qu’on cherchait, on l’a obtenu grâce à Itomi qui a dû se battre seule! Si on en est là à pouvoir faire cet échange sans problème, c’est parce qu’elle a réussi à raisonner les membres de l’organisation. Si vous en êtes là, c’est parce que j’aie bien voulu contribuer à vos recherche et que Shizu à participer aux combats. Vous avez beaucoup plus d’avantages qu’on en a.


Kiba : Fallait savoir avant d’accepter l’entente dans ce cas! Une parole, c’est une parole!


Akino : Alors c’est tout ce que ça vaut la parole des ninjas de Konoha!? Des profiteurs! Comment vous allez vous sortir de cette île? Qu’est-ce qui nous dit qu’après, on n’aura pas de problèmes avec des membres de l’Anbu de Konoha en permanence!?


Kiba : On vous l’a dit qu’on ne vous mentionnerait pas dans le rapport de mission et…


Hinata : Kiba… Je crois qu’elle n’a pas tort… Mets-toi à leur place. Pour des personnes qui n’ont pas vécu en Konoha.


Shino : C’est simple dans ce cas… Venez avec nous et devenez des membres à part entière de Konoha.


[L’offre était un peu étonnante pour les trois filles. En toute logique, dans leur position, les avantages à rejoindre le village de Konoha étaient bénéfiques, surtout avec les recommandations qu’elles pourraient avoir. Mais, elles savaient tous pourquoi elles ne pouvaient pas dire oui à cette requête et pour de multiple raisons.


Ça étonna aussi Hinata, comme proposition, de la part de Shino. Non pas parce que c’était inhabituelle de faire ce genre de proposition à des ninjas sans bandeau, mais surtout pour la situation de Shizu qu’elle ne voulait pas forcer.]


Akino : Konoha… Désolé, mais on ne peut pas… Ça va beaucoup plus loin.


Shino : Vous êtes beaucoup plus que vous trois, n’est-ce pas? Lors de la mission que nous avons eue durant les festivités d’Iwa, Kiba et Akamaru avaient réussi à pister plusieurs odeurs similaires à celle que l’on avait inspectée. Vous étiez plusieurs…


Akino : … J’aimerais en dire plus, mais on ne peut pas.


Kiba : Tout de même, on ne peut pas leur laisser le parchemin, Kurenaï-sensei… Elles pourraient le revendre à n’importe qui pour une somme de Ryo assez importante sans se soucier de ce qu’il contient vraiment. Ça pourrait jouer contre Konoha si une mauvaise personne venait qu’à avoir cette information.


Kurenaï : Je comprends votre situation et c’est vrai… vous nous avez beaucoup aidé pour cette mission. Je ne sais pas comment ça se serait déroulé sans votre présence ici. Personne de mon équipe n’a été blessé. Même Hinata et Kiba, qui ont été en prison, n’ont rien eux.


* Silence *


Kurenaï : Vous avez tenu votre promesse alors que de notre côté, on a fait qu’empirer les choses pour vous. * Réfléchis * Je ne trouve pas de solution viable dans le moment présent pour vous prouver qu’aucun mot de vous ne sera glissé dans mon rapport. Je n’ai pas assez de Ryo sur moi pour vous le racheter et je crois que notre aide pour la suite de votre quête ne ferait que vous nuire… Si la seule chose qui peut vous satisfaire c’est ce parchemin…


Kiba : Kurenaï-sensei!


Itomi : Akino… Tu… Tu es sûre de vouloir le faire? Je veux dire, c’est vrai que je n’ai pas pu beaucoup les connaitre, mais…


Akino : Konoha… Ce n’est pas une organisation comme celle que l’on vient d’affronter. Ils sont bien plus organisé et leurs ninjas sont bien plus compétents que ce qu’on vient d’affronter. Je n’ai pas envie d’avoir ma tête dans un bingobook ou je ne sais quoi.


Kiba : Qu’est-ce que vous direz à l’Hokage? Donner ce parchemin pourrait nuire à Konoha! S’il le faut, je vais affronter ces ninjas pour le bien de mon village.


Kurenaï : Nous ne sommes pas comme ça à Konoha, Kiba. Je ne profiterai pas ceux qui m’ont aidé. Je ne briserai pas une entente que nous avons faite.


Hinata : Je crois que Kurenaï-sensei a raison, Kiba… Peut-être qu’elles n’en feront rien de ce parchemin…


Kiba : Pourquoi elles le voudraient dans ce cas?… * Soupire * Si c’est ce que vous voulez, je vous laisse décidez, Kurenaï-sensei, mais ne croyez pas que je vous soutiendrez dans vos mensonge lorsque vous devrez tout expliquer à l’Hokage.


Kurenaï : Désolé, Kiba… * À Akino * Gardez le parchemin.


[L’équipe 8 affichait un air de regret. C’était à contre cœur que Kurenaï cédait l’objet de leur mission, les impacts allaient être lourd. Tout de même, ne pas céder à cette requête, l’équipe aurait été remplie de remord d’avoir profité de celles qui les avaient aidés. Akino, Shizu et Itomi étaient peut-être des nukenin, mais elles étaient de confiance et Kurenaï était persuadée qu’ils s’agissaient là de personnes à faire le bien.


Il eut un bon moment de silence. Du côté de Shizu et Itomi, elles arrivaient à comprendre aussi la décision d’Akino. C’était très juste de le faire. Certes ils avaient pu faire équipes tout ce temps avec ces gens sans qu’ils ne les trahissent d’une manière quelconque, mais les enjeux étaient trop grand si elle ne le faisait pas.


Après un moment, Akino ramena tranquillement le parchemin pour le ranger sous son manteau, mais d’un coup, elle décida de le lancer en l’air. Tous surpris, ils la virent ensuite sortir une épée de sous son manteau et pile au bon moment, elle trancha le parchemin qui retombait. Au contact de l’épée, le parchemin ne fit pas qu’être coupé en deux, mais bien en une multitude de tranches très fines. Toutes l’équipe face à Akino était surprise… sauf Kurenaï qui souriait.]


Akino : Rhâââ… Enlevez-moi ce sourire, tss… C’est beaucoup moins drôle si vous le saviez déjà.


Kiba (Confus, étonné) : Qu’est-ce que ça signifie?


Akino : Si vous arrivez à me faire confiance au point de me laisser ce parchemin, je peux vous faire confiance pour que vous ne glisserez pas un mot de tout ce que vous avez pu savoir sur nous.


Kiba (Paniqué) : * Regarde tous les morceaux de papier s’envoler * Mais… Mais… Mais pourquoi ne pas nous l’avoir redonner au lieu de le détruire…. Aaaah!


* Hinata rigole gentiment en arrière de Kiba *


Kurenaï : * S’incline en remercîment * Je vous fais la promesse que si un jour vous ayez à venir dans notre village, je m’arrangerai personnellement pour que vous n’ayez pas de problème.


Itomi (Sourit) : Je suis contente que notre nouvelle rencontre ait pu régler nos différents vis-à-vis les festivités il y a plus d’un mois.


Kurenaï : J’aurais aimé pouvoir rencontrer votre petit groupe en entier. Vous êtes des personnes bien intrigantes et intéressantes à observer.


Itomi : Vous n’avez pas idée.


Kurenaï : Ne vous inquiétez pas pour notre retour sur le grand continent. Nous nous débrouillerons à notre manière.


Akino : Si vous le dites…


Kurenaï : Bon… eh bien, je crois que c’est ainsi que l’on se dit au revoir également.


Hinata : Je…


Shizu : Hinata…


* Étonnement des autres *


Shizu : * Soupire * Nous reparlerons une prochaine fois… lorsque je serai prête à aller à Konoha. Pour l’instant, j’ai beaucoup plus important à régler. À l’heure qu’il est, ma famille, ce sont mes amis. Ceux à qui je m’identifie le plus, ce sont eux. Je suis contente que ce soit eux car je les aie choisis et ils m’ont choisis pour qui j’étais et non ce que j’étais.


Hinata (Pensive) : …


Shizu : Je suis contente d’avoir pu te rencontrer, princesse. Tu es différentes des autres, tu es différentes de ce qu’on dit de ton clan. Continue à suivre ta propre voie et à vivre un peu plus libre chaque jour. Un jour, je reviendrai te voir et j’aurai hâte de savoir comment va Hinata Hyuga. * Sourit *


Hinata (Sourit) : Merci, Shizu.


[Les autres ninjas n’ajoutèrent rien d’autres après cet échange. Akino et Itomi savaient ce que ça pouvait représenter pour Shizu et inversement, les amis d’Hinata commençaient eux aussi à bien comprendre et à laisser Hinata s’en occuper à elle seule.


Furûtsu se dirigea en direction de la fontaine de téléportation tant dis que l’équipe 8 alla dans une direction différente. Au bout d’un moment, aucune des deux équipes n’arriva à voir l’autre à l’horizon et c’était la fin de cette collaboration.]


Kiba : Pouff… Je suis content que tout ce soit bien terminé… enfin, si on veut. On a eu un sacré coup de chance qu’elles n’aient pas été de véritable ennemies. Elles étaient bien plus douées que tout le reste de l’organisation.


Shino : Si on avait pu avoir des informations sur ce Mikami, ç’aurait grandement facilité la tâche. Ce n’était pas un type ordinaire dans sa manière d’être.


Kiba : Qu’allez-vous écrire dans votre rapport de recherche, Kurenaï-sensei? Si ce n’est pas cette organisation qui ait détruit ce parchemin, il ne peut y avoir que nous comme coupable, non? Et pas que ça… Va falloir inventer un paquet de mensonges.


Kurenaï : J’écrirai que la chance nous a souri. * Sourit *


Kiba (Peu convaincu) : * Soupire * Et toi Hinata? Cette Shizu… C’est bien…


Hinata : …


Kiba : Hinata!


Hinata (Interpelée) : * Rit gênée * Désolé, j’étais perdu dans mes pensées. Je me demandais comment la mission de Naruto pouvait aller en ce moment… Au début, je regrettais de ne pas pouvoir les accompagner dans leur mission pour secourir Sasuke… Finalement, notre mission a été plus surprenante que je ne le pensais. J’espère sincèrement qu’ils arriveront à libérer Sasuke.


Kurenaï : Je l’espère pour eux également… leur mission sera nettement moins facile que ce que l’on vient de faire.


Fin du chapitre 192

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?