Sasari Uchiwa par

5 vote(s) de lecteurs, moyenne=9/10 0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Side Story / Aventure / Action

212 Un moment de repos?

Catégorie: T , 4123 mots
0 commentaire(s)

Taki – 10 Août


[Pour festoyer les retrouvailles de toute l’organisation, un grand repas avait été préparé avec une grande partie des rations que l’organisation possédait. La teinte sérieuse de la table ronde avait était balayé pour une ambiance beaucoup plus propice. Tous avaient aidé à leur manière et d’un élan de bonne volonté, les plus affamés du groupe dévorèrent ce qu’ils avaient préparés.


Au cours de ce festin, les ninjas s’amusaient à raconter tous les détails de leur quête. Kumiko s’amusa à raconter la rencontre avec l’homme masqué dans les forêts du cimetière des montagnes, de comment ils avaient dupé un membre de la Racine, des détails sur leur escapades dans les prisons de Danzô. Itomi en fit autant en racontant son histoire avec plus de détail, la rencontre avec Konoha, la personnalité de Makami, leurs exploits contre Orochimaru, etc.


À la fin de tout ceci, Teruki invita tout le monde à voir les finalités des travaux qu’il avait apporté aux sources de l’endroit. Avec le temps, l’installation était tombée en ruine par manque d’entretien, mais déjà, avec le soin de Teruki, la structure générale avait repris de la solidité. Cependant, ce n’était pas ce que dont Teruki était le plus fier de sa création, il voulut montrer les sources en elle-même.]


Kumiko : Ah, effectivement! Je ne dis pas que ce n’était pas bien avant, mais je crois que tes modifications sur l’apparence des sources est mieux. * Sourit *


Kisa : Tu as passé tout ce temps pour ça? Je veux bien croire que les structures où l’on peut se changer sont mieux, mais on aurait peut-être pu passer du temps sur des choses plus importantes. Je croyais que ç’allait être plus important que ça…


Teruki : Mais ça l’est important! Pas vrai les gars!?


Akino : Hum… Et on peut voir ce que ça donne du côté des filles?


Teruki : C’est ça la meilleure surprise!


Akino : Ta surprise? Attend, tu veux dire que?...


Kisa : Si ça c’est la section des filles, elle est où celle des garçons?!


Teruki (Sourit) : Pour une meilleure disposition, j’ai dû faire des sacrifices, vous comprenez?


Shizu (Exaspéré) : Je te l’ai dit, Kisa, tu es trop naïve… Je n’en peux plus de cet idiot…


Kisa : Teruki! Espèce d’idiot! T’as fait tout ça pour faire des sources mixes!? Tu rêves en couleur, crétin! Doton – Doroheki! (Mur de pierre)


[Sans se soucier de tous les travaux qu’avait pu apporter Teruki sur la restauration des sources, Kisa éleva un mur haut et large pour séparer l’endroit en deux! Les sources mixe était maintenant de l’histoire ancienne, ce qui apaisa un peu tout le monde, sauf Teruki qui était pratiquement en pleure devant le désastre de cette séparation!]


Teruki : Hé, mais vous avez pris la plus grande partie! On veut au moins autant de place que vous!


Kisa : Je le ferai quand la majorité des membres seront des garçons! On est plus de filles donc, plus de place pour nous! Et c’est ta punition pour être un pervers fini! Le jour où une fille s’intéressera à toi et qu’elle le dira ouvertement, je l’enlèverai ce mur! En gros, ça n’arrivera jamais!


Teruki : Tu le regretteras un jour, Kisa!


Itomi : Maintenant que tout est redevenu normal, on peut enfin en profiter? C’est que, juste les vapeurs d’eau chaude me donne déjà envie d’y plonger tête première. * Sourit *


Mitsumi : Maintenant que tout est dans l’ordre, j’imagine qu’il n’y a plus de retenu à y avoir. * Sourit * J’ai bien envie de les essayer depuis le temps! Cette soirée est la meilleure des opportunités, hihi.


Itomi : Parfait, Mitsumi-san!


Azuko : Ça fait si longtemps que je n’ai pas profité d’eaux chaudes. Mon corps ne doit pas vieillir davantage, ça va me faire du bien.


Hirosuke : J’aimerais peut-être en profiter… Si les filles pouvaient partir de notre section…


Kisa : Y’a rien à voir de toute manière.


[Personne ne se désista à vouloir profiter à un bon bain chaud, tout compte fait! Azuko et Gikan n’étaient pas les seuls à ne pas avoir profité de sources chaudes depuis longtemps, il y avait des individus du groupe qui n’en avait pratiquement jamais connu de leur vie, comme c’était le cas pour Mitsumi.


Dans leur section respective, sans aucun plan suspect, tous relaxèrent enfin sous le ciel étoilé.]


Fusazô : Je me suis déjà baigné dans l’eau du lac, à côté de la Canopée, mais une source d’eau chaude comme celle-là, c’est une première et ça me plait!


Hirosuke : C’est une première pour moi aussi. Ça fait du bien, mais je ne resterai certainement pas longtemps, c’est trop chaud pour moi.


Teruki : Gikan! Aide-moi à escalader le mur.


Gikan : Mais, les ninjas ne peuvent pas grimper les murs habituellement?


Teruki : C’est vrai! T’es pas bête comme mec! Vient avec moi, on va observer! * Sourit *


Gikan : Je ne sais pas le faire, je ne suis pas un ninja comme vous. Il est tout de même haut ce mur.


Teruki : Dans ce cas, je vais te montrer, viens!


Hirosuke, à Sasari : Désolé, Sasari, mais même avec tous ce temps, je crois qu’aucun de nous n’ai retrouvé la mémoire à ton sujet.


Sasari : Pour être franc, avec les missions que Reïtarô nous donnais, je n’ai pas pu connaitre beaucoup d’entre vous. J’ai bien connu Akino et Itomi, un peu Shizu également lors de fuite de la Canopée, mais en dehors de nos groupes respectifs, on ne nous laissait pas trop l’opportunité de bien tous nous connaitre.


Fusazô : C’est vrai que je ne connais pas beaucoup Mifuyi également, même si ma mémoire à son sujet n’a pas été effacée. Je me souviens que pour me convaincre qu’on se connaissait, Sasari, tu m’avais montré que tu connaissais les mouvements pour les parchemins que je cherche. Tu… tu es aussi à la recherche des parchemins du panda Daiki?


Sasari : Ça dépend. Tu es toujours à la recherche de ces parchemins?


Fusazô : Je n’ai pas eu l’opportunité plus tôt de dire mes motivations… Ces parchemins sont importants pour moi. Oui, je les recherche toujours.


Sasari : Dans ce cas, je suis à la recherche de ce parchemin, moi aussi. Je vais t’aider à le trouver. Ça reste intriguant cette histoire de parchemin, je suis curieux de savoir ce que ça donnera au final.


Hirosuke : Je n’ai pas compris à l’époque, on peut m’expliquer?


Fusazô : J’imagine que je peux en parler à tout le monde. Si on croit en la légende écrite sur ces parchemins, le bon parchemin pourrait invoquer un panda qui exhausserait n’importe quel souhait.


Hirosuke (Impressionné) : Ça existe vraiment ça?


Fusazô : Mon père était à la recherche de ces parchemins… Je le regrette presque, mais même Reïtarô m’a aidé, il en avait en sa possession… sans surprise, tous faux… Ça m’avait suffit de croire en lui.


Hirosuke : Si ça existe vraiment, ce n’est pas à laisser entre les mains de tout le monde. On te trouvera ce parchemin.


Fusazô : Et toi, Hirosuke? Ton but dans tout ça? * Regard vers Teruki * Je me doute de celui de Teruki, mais toi, ça reste un mystère.


Hirosuke : Vous accompagnez me fait plaisir, mais c’est un objectifs déjà remplis. Avec ce que je connaissais de mon passé, j’ai toujours été meilleur pour soigner plutôt que combattre. La connaissance aussi ça m’intéresse. Mitsumi est très compétente, la meilleures que je connaisse, je veux la rattraper. Je veux devenir un ninja compétent dans ma voie. Pour le moment, je crois que c’est ça mon objectif.


Sasari : J’aurais aimé, à plusieurs reprises, connaitre la paume mystique… Ça nous aurait été d’une forte utilité.


Hirosuke : Takumi manque au groupe, elle était douée elle aussi… mais avec moi et Mitsumi, je crois qu’on sera suffisant… On a eu de la chance que vous soyez tous «intacte» à votre retour.


[Pendant que les trois garçons continuaient à parler, Teruki entraînait Gikan au contrôle de son chakra. Le grand gaillard n’était pas aussi débutant que prévu, il arrivait à grimper, grâce au chakra, à une certaine hauteur, mais il n’arrivait pas encore à atteindre le sommet non plus.]


Teruki : Allez, vite, Gikan. Je n’ai pas envie de mater les filles seules, moi.


Gikan : C’est pas pour mater que je fais ça, c’est un entraînement. Aaah, je vais y arriver!


[Pour une énième fois, Gikan tentait de grimper le mur, mais perdu pied avant d’atteindre son objectif et tomba misérablement dans l’eau.]


Teruki : Allons, ne me dit pas que tu fais ça que pour l’entraînement. Il y a de jolie fille de l’autre côté.


Gikan : Elles sont trop jeunes pour moi.


Teruki : Azuko est plus âgé qu’on ne le croit, mais elle ne fait pas du tout son âge. Ce n’est pas une technique, c’est génétique chez-elle.


Gikan : Ha! Tu rêves! Cette femme! Hors de question!


Teruki : Je ne parle que de se rincer un peu l’œil, je me demande si son corps est toujours aussi fraie que son visage, gnihi. Et puis, j’ai une dernière proposition pour toi.


Gikan : Laisse, je ne suis pas aussi pervers que toi. Je ne dois pas.


Teruki : Il y a Mitsumi-san.


* Étonnement de Gikan *


Teruki : Haha, dans le mile! C’est une gentille femme et... t’as quel âge déjà?


Gikan : 26 ans…


Teruki : 26 ans?! T’es plus vieux que je ne le pensais! Mais c’est parfait, Mitsumi-san a 24 ans, c’est l’âge idéal pour toi, non?


[Gikan voulait nier ce que disais son nouvel ami, Teruki, mais une brève image lui revint à l’esprit ; le moment où Mitsumi l’avait enlacé de manière innocente. Il en rougie, n’ayant pas l’habitude de ce genre de contact.]


Teruki : Elle est belle, elle à ton âge, elle est gentille, elle…


Gikan : Je suis une ordure. J’ai fait de la prison deux ans dans temps chez Danzô et quatre chez Orochimaru. Avant ça, je pillais les pauvres, battais les enfants et… * Soupire * Je suis de la pire espèce. Il n’y a que les preux chevaliers pour aller avec les princesses.


Teruki : Eh ben, c’est vrai que ce n’est pas un passé très glorieux…


Gikan : Tu vois… pff…


Teruki : Mais de ce que je sais de toi, jusqu’à maintenant, tu n’es pas si mal. Certes, tu n’es pas le prince charmant, mais t’as l’opportunité de te rattraper.


Gikan : D’abord, je veux devenir un ninja compétent, comme vous.


Teruki : T’es costaud comme type, il te manque juste la maitrise de ton chakra et beaucoup d’entraînement et tu seras aussi fort que moi! Je vais t’aider, moi, Gikan! Première étape! * Pointe le haut du mur * Tu vas devoir te tenir debout sur ce mur et ce sans utiliser tes mains!


Gikan (Rit) : Haha, je t’apprécie bien, Teruki! Même si tu aimes un peu trop les femmes.


Teruki : Tu les aime autant que moi, idiot! Avoue-le!



Itomi : Mitsumi-san, ne vous endormez pas dans l’eau, je ne suis pas certaine que je pourrai bouger dans l’état où je suis. * Rit *


Mitsumi (Apaisée) : Cette sensation est magique, c’est vraiment apaisant. Je comprends pourquoi ce doit être si populaire, ça libère les tensions dans le corps, c’est un moyen pour soigner le corps d’une autre manière.


Kisa : Juste pour ça, l’idée de cet endroit était la meilleure des idées, Kumiko.


Kumiko : Je ne suis pas très heureuse de voir cet endroit dans cet état… À avoir entendu l’histoire qu’Hide-sama avait vécu et la destruction du lieu, ça m’a fait mal, mais j’étais presque certaine que personne ne serait venu ici. Ça reste un lieu magnifique et parfait pour s’installer.


Akino : Taki parait plus calme que Kusa et on s’évite que Konoha ou d’autres grandes nations s’intéresse trop à nous, ici.


Kumiko : Quand l’Akatsuki n’est pas dans les parages, je n’ai jamais réellement connu de problèmes ici.


Mifuyi : Il n’y a plus de Jinchuriki donc…


Mitsumi : Shizu-san. Je crois que je vais vérifier votre état maintenant. Avec cette eau, c’est un élément parfait.


Shizu : Ici? Non, hors de question.


Mitsumi : Ne faites pas votre timide. Normalement, pour ces vérifications, je dois toucher votre peau et pour le coup, c’est le moment idéal.


[De manière parfaitement professionnelle, Mitsumi s’approcha de Shizu, un peu embarrassée par l’approche, mais laissa Mitsumi faire ses inspections. Mitsumi fit surtout des massages à des endroits bien propices, comme aux bras, aux épaules, dans le dos, sur les côtes. Ç’avait même tendance à encore plus apaiser Shizu, même si elle s’y opposait au départ. Mitsumi, par moment, fit la technique de paume mystique sur quelque endroit, assez rapidement.]


Azuko, chuchote à Kumiko : Psst. L’Hyuga… elle est malade?


Kisa : Non. Mitsumi-san nous a expliqué, c’est en lien avec sa nouvelle capacité… si on peut dire nouvelle. Le Shikotsumyaku, ça vous dit quelque chose?


Azuko : Vaguement, ce ne serait pas une technique en lien avec le clan Kaguya? Un kekkai genkai, non?


Kumiko : On l’a vue quand elle était manipulée par Reïtarô, vers la fin… Elle peut étrangement utiliser ses os comme arme ou armure. Ce doit être Reïtarô qui lui a transmit…


Mitsumi : Reïtarô m’a en partie forcé à étudier cette particularité et de savoir soigner un corps déformé par cette technique. C’est la première fois que je soigne un corps pareil.


Shizu : Oh… En espérant que vous savez ce que vous faites.


Mitsumi : Vous n’avez rien comme blessure, j’étudie un peu comment votre corps s’est métamorphosé avec l’utilisation des os… C’est assez fascinant, votre corps n’a pas l’air trop en désordre. Vous l’avez beaucoup utilisé?


Shizu : …Je ne pense pas… Je n’en ai pas abusé, je crois.


Azuko : Et pourquoi on lui a filé ces techniques?


Akino : Sasari m’a dit que lors d’une confrontation, son Susanô, une technique de son Mangekyô Sharingan, a été défait en un rien de temps par une de ses techniques. Si Kumiko n’avait pas utilisé son pouvoir de lumière, Shizu ne serait pas avec nous en ce moment et serait une arme assez forte pour affronter un Uchiwa qui utilise son dojotsu.


Azuko : Il a lié deux techniques bien intéressantes.


Shizu : Il a eu de la chance à avoir eu son Susanô. Je me suis servie de cette technique contre Mikami, à son bras… L’impact as trop de puissance…


Kumiko : Tu vas devoir l’améliorer pourtant.


Shizu : Et pourquoi?


Kumiko : Le Susanô que l’on invoque n’est qu’en début de forme, je l’ai remarqué quand Reïtarô a utilisé le sien, il avait de la chair autour de son ossature. Si notre Susanô devient de plus en plus fort, il pourra bloquer ta technique. Si tu as une technique qui défait les Susanô, elle nous sera certainement utile contre lui.


Shizu : …


Mitsumi : Tout m’a l’air normal, j’ai détendu quelques muscles, replacer des os, guérit des imperfections…


Shizu : Merci, Mitsumi-san.


Mitsumi : C’est normal. * Sourit * C’est votre tour, Akino-san.


Akino (Gênée) : Quoi, mais je n’ai absolument rien! Ç’a déjà été guérit! Et puis… hum, on n’a pas besoin d’être ici pour faire des soins.


Mitsumi : Comme vous voulez, mais je vais devoir regarder votre flanc droit, vous avez subi une sévère attaque.


Azuko : Bon, alors, maintenant parlons des vrais sujets! Voyons qui de vous toutes pourrait faire l’affaire.


Kisa : Euh… de quoi vous parlez?


Azuko : C’est évident! Vous êtes de belles jeunes filles, vous entrez dans une phase où vous vous transformer en femme et de l’autre côté * Pointe le mur * Il y a de jeunes hommes dans la même situation que la vôtre.


Kumiko (Embarrassée, gênée) : Azuko-san!


Azuko : Quoi? Ça m’intéresse, moi! * Sourit * Vous savez, avant qu’on ne m’enferme, j’ai pu connaitre plusieurs hommes!... Et des femmes… Il n’y pas à en être gênée * Sourit narquoisement *


* Étonnement des filles *


Kisa (Choquée, gênée) : Vous… enfin, vous aimez les deux?...


Azuko : Bien sûr! Enfin… C’est plus particulier. Ce sont les sensations qui m’intéressent. Les beaux chakras. Vous n’êtes pas des kunoichi sensorielle comme moi, difficile à comprendre. Mais revenons-en à vous, mesdemoiselles… La petite Hozuki d’abord, ce serait toi la plus chanceuse? Tu me parais bien apprécier l’Uchiwa.


Kumiko (Étonnée, rougie) : Azuko-san!


Itomi (Rit) : Hahaha! Alors là! Haha ha! Je l’apprécie beaucoup, c’est un bon ami, mais…


Azuko : Mais…


Itomi : Ça me semblerait beaucoup trop étrange, hihi.


Azuko : Hmm, alors s’il tente une approche, tu vas le repousser?


Itomi (Étonnée, rougie) : Sasari?...


Azuko : Hihi, je vois… Et toi, l’Hyuga? J’ai remarqué que l’Ôtsuka te cours pas mal après… Il a dit que tu le repoussais avant, quand il t’embêtait, mais pas cette fois…


Shizu : …


Azuko : J’ai le sentiment que tu n’es pas si indifférente envers lui.


Shizu : C’est un idiot. J’ai autre chose à faire…


Azuko : Ouh, la froideur… Être en relation, «quelle honte».


Kumiko : Azuko, je crois que Sasari avait raison.


Azuko : Tu… Tu écoutais ce soir-là?


Kumiko : Pour… pour le moment, il serait peut-être plus important de s’occuper de nos tâches plutôt que de… enfin, vous savez…


Azuko : Râââh, vous n’êtes pas marrante! C’est bon, j’arrête! Je garderai mes idées pour moi, gnihi.


[Tout à coup, du mur qui séparait d’elles et les garçons, un genre de cri se fit entendre provenant de derrière celui-ci! Ça en alerta les filles, un peu suspicieuses envers les garçons.


Certaines d’entre elles avaient même vue une main s’apposer sur le bord. Un bras issa un corps au complet. Gikan était celui qui s’élevait et il semblait forcer d’une seule main pour se soulever! Immédiatement, même si Gikan n’était pas là pour regarder, certaines criaient déjà au pervers! Ça étonna tellement Gikan, qu’il ouvrit les yeux pour constater de son erreur! Toutes les filles le dévisageaient, mais celle qu’il avait en ligne de mire, en ouvrant les yeux, était Mitsumi embarrassée. Ça le surprit sur le coup, il en perdit sa force!]


Kisa : Vous n’êtes que des cons! Doton!


[De là où était Gikan, un bloc se créa rapidement pour pousser Gikan! De l’autre côté, Teruki était lui en train de monter le mur et vit sa course s’arrêter au vue du bloc soudain, il en perdit même l’équilibre dans son chakra! Les deux garçons tombèrent dans l’eau!]


Shizu : J’en étais certaine! Ces sources, c’est tout le contraire d’une bonne chose! Je sors, tss!


Mifuyi (Embarrassée) : Ça m’étonne de Gikan… C’était un grand parleur au début, mais pas un pervers…


[Fin des bains pour plusieurs d’entre les membres. Sasari, Fusazô et Hirosuke étaient sortie il y a déjà un moment, c’était au tour de Gikan et Teruki. Le grand gaillard était couvert de honte, il venait à peine d’arriver dans l’organisation que son image dépérissait aux yeux de d’autres membres.


Ils sortirent au même moment que les filles. Shizu menait le pas, elle ne regarda même pas en direction des deux garçons, seulement bien furieuse. Suivit de peu par Mitsumi, qui elle, jeta bien un regard vers les garçons, mais à la vue de Gikan, se ravisa tout de suite, étant extrêmement embarrassée.]


Kisa : C’est fini pour vous autre, les garçons! Je vais m’assurer moi-même que vous ne mettiez plus jamais les pieds dans ces sources! Vous tous!


Gikan : Attend! Je ne voulais pas!...


Mifuyi, s’approchant de Gikan : Réfléchis un peu à où tu t’entraînes et quand… Tu étais plus brillant que ça dans les dernières semaines.


Gikan : Je me suis emporté…


Teruki : T’inquiète, Gikan. Demain, elles auront toutes oubliés. À y penser, c’était plus drôle qu’autre chose. * Sourit *


Gikan : Rââh, parle pour toi…


______________________________________________________________


Taki – 11 Août


Mitsumi : Alors, Akino, tu feras attention à ta blessure. Elle était guérit, comme tu l’as dit, mais tu dois prendre du repos pour être rétablie complètement. Ça vaut pour vos deux équipes, vos missions ont dû vous épuiser. Shizu, n’utilise pas trop tes techniques en mon absence. Sasari, Gikan, pas de folie avec les filles.


Sasari (Étonné) : Pas de folie? Qu’est-ce que ça insinue?


Gikan (Étonné) : Ce…


Mitsumi : Mifuyi, garde un œil sur eux! Et Kumiko… Tu es parfaite comme tu es, ne change pas. * Sourit * Portez-vous bien, mangez-bien, dormez suffisamment, l’endroit doit être propre à mon retour et faite attention aux étrangers.


Akino (Désespérée) : Oui, maman…


Mitsumi : Haha, parfait! Je suis prête!


Azuko : Si tout ce passe bien, on ne devrait pas mettre trop de temps à chercher mon équipement et mon amie… On sera de retour dans quelques jours.


Hirosuke : Je vous ai fait une liste de tâches à faire si vous voulez vous y coller. J’aurais aimé superviser, mais… faites ce que vous voulez…


Teruki : Gikan! Quand tu auras réussi à monter le mur avec seulement tes pieds, tu vas devoir ranger ce marteau.


Gikan : * Regarde autour * Un marteau?


[Teruki fit apparaître son grand marteau qu’il déposa sur le sol, face au repaire! L’arme massive se logea dans le sol, bien fixé.]


Teruki : Tu le rangeras d’une seule main au bout du pommeau. La main droite pour le rentrer à l’intérieur, sans rien casser, puis de la main gauche pour le ressortir.


Gikan : Ton marteau… * Sourit * Parfait! Même si vous arrivez dans deux jours, je l’aurai fait! Haha!


Kisa : Tu ne prends pas ton marteau? Rien ne nous dit qu’on ne devra pas se battre.


Teruki : Je me battrai qu’avec mes poings!


Fusazô : Je te rappelle que tu es notre force de frappe principale…


Teruki : Vous verrez, j’ai fait des progrès dans mon entraînement!


Kisa : Ça ne me rassure pas… * Soupire * J’ai amené quelques de mes créations, tu les testeras… On part?


Azuko : Suivez-moi!


[Finalement, il en avait été décidé que le départ pour récupérer l’équipement d’Azuko se ferait dans les plus brefs délais. L’Uzumaki prétendait que le voyage n’allait pas être particulièrement dangereux pour eux. Si tout était resté en place depuis son départ, Azuko savait où aller… Il fallait y aller maintenant.]


Fin du chapitre 212

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?