Zenitia, ou l'île de la consécration (Arc 1) par

9 vote(s) de lecteurs, moyenne=10/10 0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Crossover / Action / Aventure

14 Le mystérieux Noz...

Catégorie: G , 3576 mots
2 commentaire(s)

Le mystérieux Noz


Précédemment : Jenny a pu voir de ses yeux Xenos et son compagnon Primus, mais la suite de leur altercation reste pleine de questions. Pendant ce temps, le groupe de dresseurs s’active pour trouver une idée contre Aqua et Burn, mais une aide inattendue de Noz va stopper leurs pensées. Une heure plus tard, Xenos répond aux questions des journalistes à la mairie, parle à la Team Rocket et leur dévoile le lourd secret de leur organisation, puis va accueillir ses invités à la salle de fêtes. C’est alors que Sacha et ses compagnons arrivent en invités surprises, prêts à en découdre… !


Au même moment, dans l’hôpital de la ville de Grupala, l’ambiance était plus calme. Mais elle n’en était pas moins tendue. L’agent John se trouvait dans une salle, aux côtés du mystérieux Noz. Tous deux étaient aux chevets de l’inspecteur Jenny. Ils avaient retrouvé cette dernière dans une rue abandonnée, défiguré, un bras cassé et l’autre déboité. Les deux hommes s’étaient immédiatement chargés de l’emmener ici. Elle venait de se réveiller, et les regarder les yeux mi-clos.


-Que… Qu’est-ce qu’il s’est passé ?

-Inspecteur… s’écria immédiatement l’agent de police John. On vous a trouvés au beau milieu de la rue, complètement amochée… J’ai cru que…

-John… Et lui, qui-est-ce ?

-Votre sauveur ! Les médecins vous donnaient pour mort. Alors ils nous ont demandés de tous sortir de la pièce, et deux minutes après vous alliez bien mieux !


Il est vrai que l’inspecteur Jenny était arrivée dans un sale état. Le visage défiguré, maculé de sang. L’un de ses bras déboîtés, l’autre brisé, le ventre profondément tailladé, et des bleus de partout. Ça ressemblait à un tabassage en règle fait par d’atroces créatures. Quoique, tous ceux qui s’adonnaient à ce genre de pratiques en étaient… !


-J’étais donné pour morte… Mais, et mes hommes ? Les gardes qui me surveillaient… !


John hocha la tête, dépitée. L’homme à côté de lui restait impassible. Il n’avait pas l’air d’un homme de confiance avec son look de sans-abri…


-Qu’est-ce qu’il s’est passé mademoiselle ? s’enquit John.

-Xenos… J’ai pu le rencontrer…


Cette fois, elle capta l’attention de John et de ce mystérieux Noz.


-Il n’est pas humain John ! Sa force n’est pas humaine ! Je ne me souviens pas exactement… Mais il faut que tu préviennes toutes les forces de police de Zenitia !!! Xenos n’est pas humain, c’est un monstre !!!

-Hein… ?! Mais enfin, inspecteur… !

-Laisse-la donc se reposer, décida Noz de sa voix grave et calme. N’as-tu pas honte de torturer l’esprit d’une femme affaiblie.


En même temps, il posa sa main sur le front fiévreux de la jeune femme. Aussitôt, elle tomba dans les bras de Morphée. Son corps semblait s’être libérée de ses tensions. Elle semblait plus affalée que couchée sur le matelas, comme si plus rien n’animait son corps. Mais cela n’étonnait, ni n’effrayait John. Il avait pu constater dans un passé proche que ce Noz n’avait pas de bizarre que le nom… !


*******FLASHBACK******


-C’est Noz, répondit Cassandra. Celui dont je vous ai déjà parlé… Fais vite Noz, il ne reste que trois minutes, le temps file !

-Non Cassandra, le temps ne file jamais. C’est nous qui le poussons à aller plus vite.


Et après cette phrase que personne ne comprit (et que tout le monde oublia par la même), Noz, plaqua brusquement ses paumes sur les tempes d’Aqua. Il sembla alors que cette dernière fut morte sur le coup : Tout son corps devint inerte, ses jambes se dérobèrent, sa tête se pencha en arrière, ses bras devinrent ballants. Seul le prisonnier la retenait entre ses mains. Ses yeux, qu’il avait étroitement fermés, se rouvrirent alors en exprimant quelque chose de différent. Il semblait que c’était les yeux d’un autre. Tout son corps exprimait une attitude étrangère qui n’était pas sienne. Puis son visage se tordit en une grimace de concentration pendant deux bonnes minutes. Deux minutes de tension pendant lesquelles personne n’osa parler, même Burn.

Puis soudain, il enleva ses mains du visage d’Aqua pour la rattraper à la taille et dit :


-Un téléporteur. C’est un téléporteur liant un appartement et une pièce de cette base qu’il nous faut utiliser. Et je sais où le trouver.


Et il les amena au dit téléporteur. Au moment où ils l’utilisaient, lui, les dresseurs, l’agent de police, Aqua, Burn et tous les autres prisonniers, la base commençait déjà à exploser autour d’eux. Et comme prévu, ils avaient atterri dans une petite chambre contiguë.

Une chambre d’enfant à première vue, trop petite pour que tout le monde y tienne. Ils étaient sortis précipitamment, et avaient débouchés dans un salon. C’est à ce moment qu’Elizabeth craqua complètement et fondit en larmes. Mickaël quant à lui, restait bouche bée, les yeux dans les vide. L’une avait perdu son Joliflor Shiny dans l’explosion et l’autre avait laissé mourir la Team Rocket. Et que ce soit des crapules n’avait aucune importance.


Le Pikachu curieux de Sacha s’était immédiatement portés vers une table à manger sur lequel était écrit une petite note : « Rendez-vous à la mairie dans une demi-heure, j’ai appelé les journalistes. Je te donnerais aussi une pièce pour recevoir tes invités. Monsieur le maire. »


Si on partait du principe que ce petit-trois pièces était à Xenos, c’est à lui que la note était envoyée. Il avait dû se faire beau pour aller répondre à des journalistes, puis recevoir ses invités comme disait le message. Et s’ils s’infiltraient en tant que tels ? L’idée était née, le dressing trouvé, et les costumes enfilés. Elizabeth et Mickaël, qui semblait troublée par leurs pertes, insistèrent pour venir avec John, Noz et les autres prisonniers. Quant à Aqua et Burn, elles avaient été ligotés et enfermés dans la chambre.

Quant aux costumes de policier de Mike, c’était un des prisonniers qui l’avait gardé : Ça pouvait toujours servir, avait-il dit…


Puis en sortant, qu’elle ne fut pas leur surprise lorsqu’ils découvrirent l’inspecteur Jenny, en sang au milieu de la route. Il fallait d’urgence l’envoyer à l’hôpital ! Sacha, Mike et Ellie étaient recherchés, mais leurs têtes ne tournaient pas à Grupala, ils seraient donc tranquilles. Mickaël, qui n’avait pas eu une seconde à lui, décida qu’il pouvait enfin soigner son Tropius.

Ce dernier avait encaissé une chute d’une vingtaine de mètres après une rafale de Gatling Gun pris de plein fouet. Mike s’était empressé de le mettre dans sa Pokéball pour stabiliser son état, comme on stabilise un humain en état végétatif. Ça n’aggravait pas son cas, ni ne le rendait meilleur. Ça le mettait dans une espèce de bulle temporelle fixe qui maintenait son état jusqu’à ce que les soins arrivent.


Après être restée trois quarts d’heures à l’hôpital, Sacha, Elizabeth, Cassandra et Mike décidèrent de partir avec la trentaine de prisonniers. John trop bouleversée, restait aux côtés de Noz qui assureraient les soins.

Le groupe d’attaque qui allait vers Xenos arriva par une petite rue en face de la mairie et s’y cacha sans bruit. Ils voyaient une marée de journalistes encore groupés contre la porte, protégés par la police. Les voitures avaient déserté la petite rue, mais pas les passants qui sillonnaient les trottoirs en faisant du lèche-vitrine. Le bruit des flashs et les questions des journalistes emplissaient l’atmosphère d’un brouhaha difficilement soutenable.


-Alors comme ça Xenos est là-dedans, hein ? s’enquit Mickaël, déjà prêt à en découdre.

-Oui, sûrement, répondit un des prisonniers. Mais comment on va faire pour rentrer ?

-Regardez là-bas, montra alors Mike du doigt, prêt de la porte. Des policiers de relaient pour faire entrer les invités.

-J’ai encore ton uniforme de police ! répondit le prisonnier. Donc si j’arrive à avoir le rôle de videur… !

-On fait comme ça, décida immédiatement Sacha. Mais on ne rentrera pas à trente, c’est impossible ! Il ne faut pas qu’on attire l’attention !

-Il a raison, acquiesça Cassandra. Oh tiens, regardez… !


Ils suivirent la direction de son doigt. Une cinquantaine de mètres plus loin, à l’intersection de la rue, un camion était autorisé à passer la barrière de police. Ce dernier entra ensuite dans un parking à côté de la mairie, et se gara à côté de ce dernier. Les portes du camion s’ouvrirent en face d’une porte de la mairie, et des caisses voilés d’un drap noir furent déchargés sans ménagement.


-Qu’est-ce qu’ils livrent ceux-là… A manger ?

-Non, sinon ils feraient attention aux caisses. Mais maintenant que je connais Xenos, ça ne m’étonnerait pas que ce soit des Pokémons !

-On pourrait passer par là, proposa un autre prisonnier. Réquisitionner un camion et puis…


Et puis ils feraient le reste. Le plan était bon, l’action pouvait commencer… !


*******FLASHBACK-Retour du côté de Xenos*******


Toute la salle était sur les choc. Les invités reculaient vers les murs, craintifs.


-Tu as tué mon Joliflor, enfoiré !!! hurla Elizabteh la voix étranglée. Teddiursa, go !!!

-Démolosse !!! répliqua Xenos.


Les deux Pokémons sortirent de leurs Pokéball. L’ourson enchaîna directement avec une attaque Combo-Griffes, mais fut submergée par une attaque Lance-Flamme qui le repoussa immédiatement.


-Vous ne pourrez pas gagner contre moi ! prédit Xenos, une lueur de démence dans les yeux. Avez-vous oublié les règles des dresseurs qui prime à Zenitia !? Tous les dresseurs auront des Pokmons qui retourneront à leur stade d’évolution de base !!! Et vous êtes directement touchés, car vous venez d’arriver !

-On n’aura qu’à les faire évoluer !!! rétorqua Sacha. Pickachu, attaque Tonnerre !!!

-Esquive Démolosse ! Primus, aide-moi !!!

-A vos ordres monsieur ! Quant à vous monsieur le maire, je vous prierais d’appeler des renforts…


Cassandra et Mickaël pivotèrent sur leurs pas. Primus, qui était à l’entrée, venait de sortir un Nostenfer de sa Pokéball, aussi inquiétant que lui et son visage balafré, à demi caché par son béret. D’un regard, Mickaël fit comprendre que ce n’était pas un combat pour lui : Il n’avait sur lui que des Pokémons de type herbe si on omettait Racaillou. Il sortit donc un Vipélierre de sa Pokéball.


-Vipelierre, fouet liane sur le Vokit du maire !!!

-Osselait, je te choisis ! s’écria Cassandra, engageant le combat avec Primus.


Le Vokit du maire éclata en morceaux dans sa main. Tous les invités poussèrent alors des hurlements de terreur que les policiers devaient forcément entendre. On pouvait voir à travers les fenêtres qui donnaient sur la rue, que ces derniers tournaient la tête vers ici d’un air confus. Il fallait les empêcher de venir !

C’est alors que la deuxième partie du plan se mit en marche : Un crissement de pneu se fit entendre à l’autre bout de la rue, puis un vrombissement de moteur qui s’approcha jusqu’ici. Eux ne pouvaient pas voir, mais les journalistes ainsi que les policiers, oui. Et ils virent un camion massif s’approcher d’eux à toute allure en martelant le klaxon ! Le véhicule passa à toute vitesse devant les fenêtres en traversant la marée humaine, désormais éclatée et terrifiée dans la rue. Puis dans un nouveau dérapage, le camion se retourna et vint se garer juste devant l’entrée : C’était les prisonniers ! Ils avaient réussi à réquisitionner un camion, et maintenant ils le protégeaient !


Pendant ce temps, le combat continuait du côté de Sacha et Elizabeth. Le Pikachu de Sacha semblait anormalement affaiblie, et le Teddiursa d’Elizabeth n’avait pas d’attaque suffisante capable de faire bouger le Démolosse. Or ce dernier était de type feu, et Mickaël ne pouvait pas engager le combat avec lui, de nouveau… C’est alors que son regard croisa une porte dans le fond.

Elle était en bois, et elle semblait sur le point de sortir de ses gonds toute les cinq secondes : Quelqu’un ou quelque chose martelait la porte avec une force implacable, en le tordant sous l’impact. Quelque chose essayait d’en sortir, qui pourrait sacrément l’aider pour embrouiller la situation qu’il ne trouvait pas à leur avantage.


-Vipelierre, fouet liane sur cette porte !!!

-NON !


Mais Xenos ne pouvait rien d’autre que crier. Du moins, c’est ce que pensait Mickaël. Avec une vitesse inouïe, il passa son bras sous l’autre, jetant une Pokéball en direction de la porte. L’objet heurta la porte et il en sortit un Abra qui prit de plein fouet l’attaque de Vipelierre. Quels réflexes, alors qu’il était en combat… ! Sacha dut prendre à son tour une initiative :


-Pikachu, sors aider nos amis à arrêter la police !!! Mustebouée, à toi !

-Pika !


Pikachu courut vers la fenêtre et la traversa comme un boulet de canons en le brisant. Puis, avant même de toucher le sol, il envoya une attaque Tonnerre qui électrisa bon nombre des personnes au-dehors.


-Mustebouée, Aqua-Jet !

-Démolosse, Morsure !


Mustebouée s’élança en avant à toute allure, un halo d’eau l’entourant. Il était comme un sous-marin miniature dont la surface était intégralement de l’eau et fonça vers Démolosse. Ce dernier essaya de l’accueillir la gueule grande ouverte, mais Teddiursa vint le frapper au ventre au dernier moment, ce qui lui fit perdre sa concentration. L’attaque de Mustebouée le frappa donc de plein fouet, mais il n’était pas K.O pour autant.


-Super ! Mustebouée, enchaîne avec Pistolet à O !

-Démolosse, esquive et utilise Croc Enflammé sur ce connard d’ourson !!!


Le Démolosse s’exécuta sans difficulté, malgré ses points de vie qui avaient dû sacrément baisser. Il abattit ses crocs enflammés sur le pauvre Teddiursa qui hurla de douleur.


-Enchaîne avec Croc Fatal !!!


Démolosse lâcha à peine son étreint, et enchaîna avec une grosse attaque qui entailla la peau du Teddiursa.


-Noooooon !!! hurla Elizabeth d’une voix étranglée en se jetant sur son Pokémon.


Le sang de Sacha ne fit qu’un tour : Son œil expérimenté avait vu celui du Démolosse tourner vers la jeune fille. Il l’avait vu, beaucoup trop tôt pour qu’elle ne puisse faire quoi que ce soit !


-Mustebouée, charge sur Elizabeth, et fais-moi ton plus gros Rugissement !!!


Elizabeth se retrouva projetée en arrière par la charge de Mustebouée. Ce dernier ouvrit ensuite grand la bouche, et poussa un cri tellement grand et aigu que tout le monde, dresseurs et invités, durent porter leurs mains à leurs oreilles. Le son brisa toutes les vitres de la pièce. Et l’attaque Rugissement eut aussi l’effet escompté, qui était de baisser l’attaque de son adversaire. Maintenant, Teddiursa souffrait nettement moins.


-Maintenant, utilise ta capacité Glissade !!!


Un anneau d’eau entoura soudain Mustebouée et vint inhiber d’eau sa bouée, bouée qui se mit à briller. Cette capacité spéciale venait de doubler sa vitesse !


-Toi Démolosse, utilise Torche !!!


Le corps de son Pokémon s’embrasa soudain, dans un feu rouge et chaud, démentiel qui très vite prit fin : Démolosse venait d’augmenter la puissance de ses attaque feu de 50 %. Les deux dresseurs le savaient bien : Ils s’aventuraient sur un terrain plus que glissant : Se battre en intérieur en donnant une telle puissance aux Pokémons était dangereuse, pour eux et pour tout le monde aux alentours, mais plus rien d’autre n’importait pour eux. Non seulement la bataille était totale, mais en plus elle ne serait pas belle à voir.


-Mustebouée, Météores !!!


Xenos n’eut même pas le temps de demander à son Pokémon d’esquiver. Les étoiles jaunes partirent de Mustebouée aussi vite qu’un Gatling Gun, sans vouloir s’arrêter. Sa vitesse avait en effet bel et bien doublé ! Démolosse essaya en vain de résister, et l’attaque alla le plaquer contre le mur derrière, juste à côté du Abra jeté par Xenos.

Ce dernier se battait toujours férocement avec le Vipélierre de Mickaël. Le dresseur allait bientôt gagner, mais c’était sans compter sur l’aptitude du Abra…


-Abra, Téléport sur ce Vipelierre !!! Démolosse, Lance-Flamme !!!


Abra disparut avec le Pokémon de Mickaël, sous les yeux abasourdis du dresseur. Le torrent de flamme de Démolosse fut aisément esquivée par Mustebouée, qui enchaîna avec un Pistolet à O sur les ordres de Sacha.

Elizabeth voulut venir aider Sacha, mais ce dernier l’en empêcha !


-Qu’est-ce que tu fais ?! s’écria-t-elle aussitôt en dégageant furieusement son bras. Je veux faire payer Xenos !!!

-Je me charge de lui, répliqua Sacha du même ton, je peux le contenir !!! Ton Teddiursa ne tiendra pas la route. Et puis, Cassandra a disparu ! ajouta-t-il avec empressement, voyant qu’elle s’apprêtait à répliquer.


Elle se retourna pour se rendre compte de la chose. Le combat avait dû se déporter sur un autre terrain, tel qu’elle connaissait Cassie. Mais il est vrai qu’elle préférait savoir où elle se cachait… A contre-cœur, elle tourna les talons et sortit de la pièce accompagnée de son Pokémon K.O. Sacha refixa son attention sur son combat et redoubla d’attaques contre le Démolosse, Démolosse qu’il trouvait bien trop résistant. De son côté, Mickaël était désemparé.


Ici, les invités couraient dans tous les sens en hurlant, sortaient quand ils en avaient l’occasion entre deux attaques du combat qui opposaient Sacha à Xenos. Dehors, les policiers sortaient leurs Pokémons pour détruire le camion dans une tentative désespérée. Soudain, l’arrière du camion s’ouvrit sur un ancien prisonnier. Il fut aussitôt submergé par une gigantesque vague de Pokémons qui sortit du camion tel l’eau d’une bouteille, se déversant dans le rue et en l’envahissant peu à peu. Des volants, mais aussi des terrestres : Tous étaient maintenus dans lle camion jusque-là, et tous sortaient dans la ville de Grupala, perdus et désorientés, semant encore plus la zizanie. Maintenant Mickael en était sûr : La porte qu’il voulait ouvrir un peu plus tôt était aussi rempli de Pokémon : Il fallait qu’il l’ouvre à tout prix !


-Insécateur ! Va me découper cette porte s’il te plaît !!!


Son Pokémon fétiche sortit de sa Pokéball. A peine eut-il toucher le sol du pied qu’il se propulsa vers la porte et la découpa en un X parfait de ses lames d’aciers acérés. Et là, même spectacle. La salle fut envahie en trois secondes chrono. Des Pokémons volants, terrestres, rampants, aquatiques, de tous types et de toutes sortes, envahirent la pièce, sortirent par les vitres brisées ou dans les couloirs.

Le maire regardait ce chaos les yeux grands ouverts, frappés d’horreur. Tous ces Pokémons libérées de manière candide dans la ville de Grupala… C’était un danger pour tous ! Et il ne pouvait appeler de renforts à cause de son Vokit désormais brisé ! Apeuré, il sortit de la pièce, non sans se faire picorer le crâne par un Roucool, et se dirigea vers le sous-sol de la mairie, là où étaient détenus deux énergumènes et leur Miaouss qui pouvaient lui faire office de gardes du corps…


2 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?