Le Voyage de Chihiro 2 - Retour dans le Royaume des Esprits par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Univers Parallèle / Fantastique

5 Chapitre 5 : Voyage au royaume des nymphes - Le Palais Aquatique de Coraliane -

Catégorie: T , 2160 mots
3 commentaire(s)

Chihiro chercha d'où venait la voix et s'est en levant les yeux qu'elle aperçut une belle sirène dont les yeux, les cheveux et la queue sont de couleurs turquoises. Kohaku et Aoihana firent de grands signes à celle-ci.


  • Chihiro, je te présente la première princesse et héritière du royaume de l'eau, Amane.
  • Je peux me présenter toute seule Kohaku ! De plus, j'avais vraiment hâte de la rencontrer.


Chihiro s'inclina devant elle, mais en se relevant, elle fut surprise de voir Amane lui tourner autour en l'observant sous toutes les coutures. Une chose surprit soudainement la jeune fille, comment la princesse connaissait son nom ?


  • Heum.. Princesse Amane...
  • Appelle moi simplement Amane, oublie les formalités avec nous !
  • Comment se fait-il que vous aviez hâte de me rencontrer ?


Amane regarda son frère et sa soeur avec étonnement.


  • Je vois qu'ils ne t'ont pas expliqué que tu étais extrêmement célèbre pour avoir réussi à défier la sorcière Yubaba ? De plus, grâce à toi, nous avons enfin notre petit frère qui est de retour au royaume. Pour te dire que tu n'es pas une inconnue dans ce monde. Tu peux en être fier et je pense que cela va beaucoup t'aider à l'avenir.


  • Je n'ai pourtant pas fait grand chose...


Ce qui a fait que ta popularité à encore plus augmenté, c'est de savoir que tu es une Ouranie.


Chihiro avait l'air désemparée à croire qu'elle était la seule à ne pas savoir de ce qu'il se passait dans le monde des esprits.


  • Bon ! Nous avons fait un long voyage et je pense qu'il est temps pour nous de nous reposer. Chihiro ne va pas dormir dans le hall d'entrée.


Aoihana appela deux servantes et leur demanda de préparer une chambre pour Chihiro.


  • En attendant que sa chambre soit prête, pourquoi ne pas l'enmener se rassasier ? Je peux compter sur toi Kohaku ?


Le prince fit signe à la jeune fille de le suivre. Il remarqua alors qu'elle était comme figée.


  • On doit nager ou on peut marcher ? J'ai l'impression que les deux façons sont possibles ou je me trompe ?


Amane, Aoihana et Kohaku éclatèrent de rire. Chihiro devint toute rouge d'embarra.


  • Tu choisis ce qui est le plus agréable pour toi, mais je te conseille de marcher, car n'ayant pas une queue de poisson comme nous pour le moment, tu auras du mal à nager.
  • Hein ? Une queue de poisson ? Je ne comprends pas...
  • Je t'expliquerai tout plus tard, on va aller se détendre un peu et tu en as besoin.


Kohaku et Chihiro arrivèrent dans un grand salon qui donnait sur les rues de la captial. En voyant cela, la jeune fille ne put qu'être émerveillée par ce qu'elle voyait depuis la terrasse vers laquelle, elle s'était tout de suite dirigée.


  • Demain, on pourra aller faire un tour en ville. Je pense que tu seras surprise par ce que tu vas y découvrir.


Elle le regarda avec étonnement. Kohaku s'approcha d'elle.


  • Kohaku, est-ce que tu penses que je vais découvrir qui je suis réellement. Je me retrouve du jour au lendemain avec des pouvoirs et à cause de cela...


La jeune fille ne pu s'empêcher de fendre en larme. Depuis qu'ils avaient quitté la station thermal de Yubaba, elle n'avait plus pensé au drame qui s'était déroulé seulement quelques jours auparavant. Kohaku hésita et finit par la prendre dans ses bras. Il la garda ainsi jusqu'à qu'elle se calme enfin.


  • Désolée, je dois vous déranger avec mes problèmes.
  • Pas du tout ! Au contraire, c'est parce que tu es notre amie que l'on veut t'aider.


Aoihana était venu chercher Chihiro pour qu'elle puisse se reposer dans sa chambre avant le repas du soir. Elle rencontrerait les dirigeants du royaume de l'eau et les autres princesses qu'elle n'avait pas encore rencontré.


Chihiro put se reposer quelques heures avant que deux servantes viennent la réveiller.


  • Mademoiselle Chihiro, nous allons nous occuper de vous durant votre séjour, si vous avez besoin de quoi que ce soit faite-le nous savoir.


Chihiro les remercia et les laissa la coiffer, la maquiller et l'habiller. Pour qu'elle puisse faire bonne impression devant la famille royal, Aoihana était partie en ville lui chercher une robe. Celle-ci était magnifique avec ses longues manches bleu et vert turquoise. La soeur de Kohaku n'avait pas fait semblant en voulant qu'elle soit prête pour rencontrer ses parents. Elle avait aussi prévu des chaussures et des accessoires pour les cheveux.


- Chihiro ma soeur m'a demandé de venir te cher...cher....


Lorsque la jeune fille se tourna en face de lui, Kohaku était comme figé sur place. Chihiro fut aussi surprise de voir celui-ci avec de beau habits qui faisait ressortir son aspect princier.


  • Quelque chose ne va pas ?


Les servantes se mirent à rire, ce qui la surprit car elle ne comprenait pas ce qu'il se passait.


  • Veuillez nous excusez votre altesse, mais je crains que mademoiselle Chihiro n'ait pas compris pourquoi vous êtes resté figé. Si vous voulez bien nous excusez nous allons nous retirez.


Kohaku fit un signe de la tête et les servantes quittèrent la chambre en essayant tant bien que mal de ne pas rire.


  • Je n'ai pas bien compris ce qu'il vient de se passer, ni pourquoi elles rigolaient.


Kohaku s'approcha d'elle et la prit par la main pour l'emmener devant un grand miroir. Le visage du jeune homme était tout rouge ce qui ne lui échappa pas, mais elle comprit bien vite pourquoi celui-ci était autant gêné.


  • Je comprends mieux, j'ai l'impression d'être une autre personne. On dirait...
  • Une vrai princesse... tu es vraiment magnifique dans cette robe ma sœur l'a bien choisie et cet ornement de perle dans les cheveux te met vraiment en avant...


En entendant les compliment de Kohaku, Chihiro devint à son tour toute rouge. Elle se rendit compte que son cœur aussi battait très vite lorsqu'elle était à ses côtés.


  • Bon, il faut qu'on se rendent dans la salle à mangé avant d'être en retard. Mes sœurs t'attendent toutes avec impatience. Il faut dire que Aoihana et Aname n'ont pas arrêté de te mettre en valeur. D'ailleurs, ma mère avait l'air d'être dans le même état qu'elles ce qui est rare.


Chihiro accompagna Kohaku dans une immense salle dans laquelle se trouvait une longue table en granite marin et autour se trouvaient de magnifiques chaises en coraux. Les assiettes ressemblait à de grands coquillages et les ustensiles étaient en argent.

Au bout de la table se trouvait un homme et une femme auprès desquels se trouvaient quatre princesses et deux princes répartit en deux groupes de chaque côté de la table.


  • Père, Mère, mes chers frères et mes chers soeurs, laissez moi vous présenter Chihiro. C'est grâce à elle si je peut être à nouveau parmi vous.


Chihiro fit une magnifique révérence.


  • Soit la bienvenue parmi nous Chihiro, je suis la reine Aqualuna et voici mon époux Mississippi.
  • C'est un honneur pour nous de te rencontrer et nous te remercions du plus profond de notre coeur pour nous avoir ramené notre enfant auprès des siens.
  • J'avoue ne pas y être pour grand chose, petite, votre fils ma sauvé de la noyade quand j'était tombé dedans. C'est à ce moment là que je me suis souvenu de son nom. Il faut dire qu'il en a fait beaucoup pour moi et même encore maintenant.


La reine et le roi furent surpris de voir leur fils rougir légèrement.


  • Laisse moi te présenter mes frères et sœurs. en commençant par la gauche. Tu as déjà rencontré la première princesse Amane et la seconde Aoihana. Voici le troisième dans la lignée, le prince Aoisuna et comme tu as pu le remarqué c'est le frère jumeau de Aoihana.


Il salua la jeune fille d'un hochement de tête avec un large sourire.


  • Voici la quatrième princesse, Miuna.


La quatrième princesse avait les yeux améthystes et les cheveux de couleur pourpre. Elle aussi lui fit un grand sourire.


  • Comme tu le sais je suis le cinquième dans la lignée. Ensuite à droite, tu as la sixième princesse Natsumi et son frère jumeau Hiroyuki.


Tous les deux avaient les cheveux blanc comme neige et des yeux de la couleur du sable doré.


  • Venez vous asseoir à côté de moi, je souhaite pouvoir parlez avec vous.


La reine montra la chaise vide à côté d'elle et d'Amane. Kohaku prit place juste en face d'elle aux côtés du roi.


  • Parlez-nous de vous. Nous aimerions en savoir plus sur vous.


Chihiro leur expliqua qu'elle avait grandit dans le monde des humains. Petite, elle vivait dans la ville où se trouvait Kohaku avant qu'il ne recouvre le cour d'eau pour y construire des immeubles. Plus tard, elle a déménagé dans une maison qui se trouve juste en dessus du tunnel qu'elle a emprunté avec ses parents lors de sa première visite dans le monde des esprits. Elle a rencontré Kohaku en se baladant dans le centre thermal sans savoir où elle se trouvait. Elle leur expliqua que sans lui, elle ne s'en serait surement jamais sortie. Elle leur raconta ce qu'elle avait vécu durant son séjour chez Yubaba et sa rencontre avec Zeniba. Lorsqu'elle voulut parler des circonstances qui avait fait qu'elle avait du revenir dans le monde des esprits, ce fut Kohaku qui leur expliqua.


  • La raison pour laquelle Chihiro est revenu dans le monde des esprits, vient du fait que des hommes ont tués ses parents sous ses yeux. Ils voulaient la capturer morte ou vive peu leur importaient tant qu'ils l'avaient. Elle a réussit tant bien que mal à leur échapper et c'est à ce moment-là qu'elle a pensé à revenir au Centre Thermal de Yubaba. Quand elle est arrivée, la nuit venait de tomber et elle s'est rendue dans la chaufferie du vieux Kamiji. C'est par la suite que Lin et moi, ont la découverte couverte d'égratignures. La suite, vous la connaissez, on a été voir Zeniba et on est venu ici.


Tous restèrent figés, ils ne s'étaient pas rendu compte que la jeune fille avait traversé une terrible épreuve. Chihiro était silencieuse et avait baisser la tête en essayant de retenir ses larmes.


  • Pardonnez-nous et toutes nos condoléances pour vos parents. Si nous avions su ce qu'il s'était passé, jamais nous ne vous aurions demandé de nous en parler. Kohaku que sont devenus les hommes qui s'en sont pris à elle.


Chihiro observa la reine dont le ton avait soudain changer. Elle vit que les yeux de celle-ci reflétait une tempête sur le point de tout ravager.


  • Calmez-vous mère, Yubaba s'en est déjà chargé, elle les a servis le soir même à ses invités. Je les ai tous traqué jusqu'au dernier avec elle.


La reine se calma et prit la main de Chihiro dans la sienne.


  • Sachez que pour nous vous faites partie de notre famille, si vous ne trouvez pas vos origines en parcourant le monde des esprits nous serions heureux de vous compter parmi les nôtres.


Chihiro regarda autour d'elle et vis le visage de tous lui faisant signe qu'ils étaient d'accord avec elle.

Elle ne put empêcher les larmes et se mit a pleurer tant elle était touchée par l'attention qu'ils lui portait.

La reine l'a prit dans ses bras le temps qu'elle se calma.


  • Ne vous inquiétez pas Chihiro, vous n'êtes pas seule et vous ne le serez jamais.


La jeune nymphe essuya ses larmes, en évitant d'enlever le maquillage que lui avait fait les deux servantes, et retrouva le sourire. Ce soir-là, le dîner fut remplacer par la joie et les rires effaçant ce moment de peine qu'avait vécu Chihiro.


  • Désolé, j'aurai du avertir mes parents de ce qui était arrivé aux tiens.


Elle se tourna vers lui avec un large sourire.


  • Ne t'inquiète pas, grâce à vous, j'ai enfin pu rire à nouveau. Ce que m'a dit ta mère m'a beaucoup touché.


Kohaku la prit dans ses bras et la jeune fille s'y blottie un moment.


  • Heureusement que tu es là Kohaku, sans toi, je pense que je serai perdue.


Elle se détacha de ses bras et se dirigea vers sa chambre et le salua de la main avant de refermer la porte derrière elle. Kohaku regagna la sienne et il était décidé de lui changer les idées en l’emmenant découvrir la capital.

 

Prochain chapitre : Voyage au royaume des nymphes - Visite de la Captial -

3 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?