La force d'un libero par

6 vote(s) de lecteurs, moyenne=10/10 0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Univers Parallèle / Romance / Action

3 Premier adversaire

Catégorie: G , 2042 mots
1 commentaire(s)

Tanaka ne s'était pas remis de ce que je lui avais dit dans les escaliers concernant le capitaine de Shiratori Zawa. J'en avais aussi parlé au reste de l'équipe pour que tout soit dit. Mis à part ça, j'allais assisté au premier match amical de Karasuno. Ils allaient affronter une grosse équipe de Tokyo avec qui ils entretenaient des relations étroites : Nekoma. Le match devait se dérouler samedi dans la journée. Tokyo n'étant pas la porte à côté, l'école nous avait financé un bus scolaire et une nuit dans une auberge. Et ça y était, nous étions vendredi. Au matin nous étions venus aux vestiaires du club pour y déposer nos sacs de voyage. Après les cours, nous nous étions tous retrouvés au gymnase pour un débriefing avec le coach Ukaï.



Ukaï: Bon, je tiens à être direct, nous avons peu de chance de gagner le match de demain.

Hinata: Quoi ?!

Daichi: Il fallait s'en douter, ils sont beaucoup plus vifs que nous...

Ukaï: Exact ! La force de l'équipe Nekoma repose sur leur souplesse et leur rapidité. Ils sont comme des chats. De ce fait, Hinata et Kageyama, vous avez l'autorisation de faire des courtes mais si vous les faites, je veux une défense totale à l'arrière, Daichi et Nishinoya !



(Une courte est une attaque en deux mouvements. Tout d'abord le passeur, ici Kageyama, reçoit la balle et la passe à l'attaquant, ici Hinata, mais en ligne droite, sans que la balle ne fasse une arcade. L'attaquant peut déjà être en train de sauter au moment de la passe, ce qui rend l'attaque encore plus rapide et il n'aura qu'à taper dans la balle comme un smash)



Diachi: Compris !

Nishinoya: Vous pouvez compter sur moi !

Ukaï: Comme nous n'avons pas le droit de faire déplacer l'équipe sans représentant, monsieur Takeda a bien voulu accepter et nous y conduire en car.

Aiza: Tiens, c'est le professeur avec qui tu parlais quand j'ai intégré l'équipe

Kiyoko: Oui, c'est le professeur en charge du club de volley, il est le représentant de l'école quand on est en déplacement



Après la réunion, tout le monde sauta dans le bus. Le voyage fut assez mouvementé. Hinata était malade en bus et cumulé à l’excitation et à l'énervement, il avait des nausées. Ce qui devait arriver arriva et Hinata refoula tout son repas de midi sur Tanaka.



Tanaka: Nooooon ! Hinata pourquoi ????

Aiza: Monieur Takeda, arrêtez le bus s'il vous plait, Hinata n'est pas bien !

Kiyoko: On va le faire sortir un moment qu'il puisse prendre l'air.



Après une courte pause, nous étions repartis. Le pauvre Tanaka s'était retrouvé en sous-vêtement pour la fin du voyage. Arrivé à l'auberge, tout le monde couru vers cette magnifique petite auberge en bois. Hinata, en fit rapidement le tour. La cuisine, les chambres, le mini salon et l'immense sale de bain, tout avait été passé en revue. Nishinoya ne tarda pas à le rejoindre pour courir partout et vite aller déposer leurs affaires.



Tsukkishima: Vous êtes pas possible et insortable...

Hinata: Rabat joie, tu as vu ce que l'école nous paye ???

Yamaguchi: C'est vrai que c'est assez impressionnant.

Daichi: Les terminales, venez avec moi dans le petit bois de derrière, il y a un feu ouvert dans le salon et on aimerait bien en faire un.

Asahi: J'arrive.

Sugawara: Je dépose mes affaires et je vous rejoins.

Ukaï: Bien, je vais aller garer le bus avec monsieur Takeda, on est en double file. Kiyoko, tu peux préparer le dîner avec Aiza et ceux qui restent ?

Kiyoko: Très bien, allons-y.

Aiza: C'est parti !



Tout le monde s'était affairé à la tâche, le dîner était servi et tout le monde profitait bien avant le match de demain. Les garçons s'étaient précipités sur la nourriture et l’entraîneur avait acheté de la glace pour tout le monde. Il me faisait penser à un papa poule avec un look de délinquant.



Sugawara: Au fait Aiza, pourquoi as-tu arrêté le volley et changé d'école ? Tu as déménagé ?

Aiza: Ah ça...c'est une assez longue histoire.

Asahi: Si tu ne veux pas nous dire, tu as le droit.

Aiza: Je ne tiens pas à le cacher mais pas non plus à le crier sur tous les toits.

Kageyama: Tu peux nous le dire, je ne pense pas que l'on soit du genre à divulguer tous les secrets de tout le monde.

Aiza: Très bien. Je faisait un match d'entraînement pendant ma 3e année de collège, les filles contre les garçons. Ushijima avait smashé et en tant que libero, j'avais du la réceptionner mais c'était un smash flottant...



(Un smash flottant est très dur à intercepter. La balle effectue une rotation particulière pour avoir une trajectoire irrégulière et aléatoire. C'est le même principe pour les service flottant. On croit la réceptionner en se mettant sur sa trajectoire mais elle dévie au dernier moment et tombe au sol)



Nishinoya: Il est capable de faire ça ?

Tanaka: Alors qu'il était au collège ?

Aiza: Donc je m'étais préparée mentalement à l'impacte sauf qu'elle dévia au dernier moment et vint se planter directement dans mon genoux gauche. A cause de cela, j'ai eu le genoux brisé, j'ai passé le reste de mon année scolaire à l'hôpital et en rééducation et j'ai du redoubler par manque de présence.



Il y eu un long silence, comme si tout le monde devait d'abord encaisser ce que je venais de dire.



Tanaka: Aizaaaaa, quelle histoire triste, ma pauvre, tu as dû souffrir !

Nishinoya: Et tu es quand même devenue manager d'une équipe de volley, quel courage !

Aiza: Mais non, ce n'est pas si grave, au contraire, je peux encore toucher une balle de volley et rester dans ce monde ! C'est génial !

Kiyoko: Il faut toujours voir la vie du bon côté

Sugawara: En tout cas Aiza, le fait que tu viennes du camp ennemi ne nous dérange pas !

Tsukkishima: Sauf si tu es une espionne...

Kageyama: Je n'y avait pas pensé...



L'ambiance s'était détendue en une fois, tout le monde rigolait et rigolaient ouvertement des défaut des autres. Il y avait une telle complicité entre chaque membre, c'était magnifique à voir. Malgré leur caractères bien distinct et différents, on avait l'impression de voir une grande famille. Le lendemain matin, les rires étaient partis, faisant place à une concentration extrême. C'était rare de pouvoir affronter Nekoma à cause de la distance. Nous étions arrivés devant leur lycée. Deux garçons attendaient devant le bus. Kiyoko me présenta Kuroo, le capitaine avec un grand sens de l'humour et leur coach, Nekomata. Nous étions entrés dans leur gymnase. Il était beaucoup plus grand que le nôtre, normale venant d'une grosse équipe de Tokyo.



Hinata: Kenma ! Ça fait un bail !

Kenma: Salut Shoyo

Kiyoko: Hinata s'est lié d'amitié avec le passeur de Nekoma, Kenma

Aiza: Ils ont l'air si différent. Hinata est plein d'entrain et j'ai l'impression que ce Kenma est endormi

Kiyoko: Tu verras quand ils commenceront à jouer !

Kuroo: Bienvenue, ami de Karasuno !

Tanaka: Il nous parle comme si on étaient des aliens ?

Daichi: Merci beaucoup de nous accueillir.

Kuroo: Trêve de bavardage, allez vous écaffer, on commence le match dans 15 minutes !



Après un échauffement rapide, tout le monde s'était regroupé autour de l’entraîneur Ukaï pour les derniers conseils avant le match. Il y avait une tension palpable mais c'était de la bonne tentions, de la concentration.



Ukaï: Bien, vous avez travaillez dur, je ne vois pas pourquoi vous ne leur prendriez pas un set !



(Un match de volley se déroule sur 2 sets. La première équipe qui arrive à 25 points avec 2 points d'écart de l'équipe adverse gagne le set.)



Daichi: Nous en sommes capable les gars, fonçons !

Takeda: Les jeunes, vous avez bien travaillez, vous êtes en train de mûrir et bientôt, vous serez de magnifique fruits qui feront pâlir tous vos adversaire de jalousie...

Kiyoko: Takeda et ses encouragement...

Sugawara: Mettez-leur la pattée !

Daichi: Karasuno, en avant !



Les équipent se placèrent en ligne sur le terrain et s'inclinent en se souhaitant un bon match. Les capitaines des deux équipes se serrèrent la main et le match put commencer. L'équipe de Nekoma avait le premier service. Un des attaquant servi. Nishinoya se plaça pour la réceptionner. Il y parvient et il la renvoie au passeur Kageyama. En une fraction de seconde, les regards de Hinata et Kageyama se croisèrent et tous deux commrençèrent ce qui allait suivre. Hinata s’élança vers le filet.



Kageyama: Hinata.

Hinata: Envoie !



A peine eu-t-il fini sa phrase qu'il était déjà en l'air, le ballon bien placé devant lui en passe courte. Sa frappe suivi de l'impact de la balle au sol retentit comme un boulet de canon. Kenoma resta fixe, en position de décente, l'air ahuri ou plein d'extase. Tout s'était déroulé en une fraction de seconde. Hinata était bel et bien entrain de devenir le nouveau petit géant.

Kuroo: Bien bien, on se re-concentre ! On ne pourra pas l'arrêter mais on peut au moins la freiner. Je compte sur le bloc pour la toucher.



(Le bloc est un mur formé par les bras des joueurs postés prêt du filet (3 max). Ils sautent au moment ou l’attaquant adverse smashe ou attaque pour bloquer le ballon et le faire atterrir dans le camp adverse ou dans ce cas-ci, la toucher pour l'amortir afin qu'elle soit plus simple à rattraper pour les défenseurs.)



Kenma: Liev, on compte sur toi...

Liev: Pas de soucis !



Un joueur immense pris place à l'avant, devant le filet. Hinata ne remarqua que lui. Il faisait au moins 1m95...Il pouvait couvrir une telle surface avec ses bras qu'utilisait la courte de Hinata et Kageyama allait devenir compromettant. Nekoma savait exactement où et quand placer ses meilleurs joueurs. Et cette stratégie paya. L'écart se creusait entre Nekoma et Karasuno. Ces derniers pouvaient un peu souffler du manque d’expérience de Liev. Celui-ci faisant beaucoup d’erreurs, ils pouvaient encore rebondir et gagner le set. Cependant, cette balle de set arriva. Karasuno était mené 19 à 24. Plus qu'un point et Nekoma prenait le premier set.



Daichi: Il va smashé ! 3 aux bloc !

Hinata: le ballon ne passera pas !!!



En une seconde, le ballon vint s'écraser sur les mains de Tsukkishima et traverser le bloc. Tous les yeux étaient rivés sur ce ballon qui allait tomber au sol. Dans un dernier élan, Nishinoya tenta de la récupérer, plongea et vit la balle tomber au sol juste devant sa main...Karasuno venait de perdre le premier set 19 à 25. L'équipe se retrouva autour d'Ukaï pour la mi-temps.



Ukaï: Bon, je ne suis pas étonné du score mais bien de ce que vous avez pu sortir pendant ce set, il y a du progrès donc ne baissez pas les bras !

Daichi: On se re-concentre et on leur prend le deuxième set !



Un élan de cris s'était déclenché à la suite des paroles du capitaine. Je vis dans le regard de chaque joueur que pas un ne doutait de leur victoire. Ils étaient tellement confiant et voulaient tellement gagner que la défaite n'en fut que plus amer. Le bloc composé de Kuroo et Liev su contrer la courte de Kageyama et Hinata. Ce fut frustrant mais l'équipe avait beaucoup appris de cette défaite. Le retour se fit cependant dans le calme. Personne ne parlait et l'atmosphère était assez pesante. Une fois rentrés au lycée, chacun repartit de son coté. Je ne pensais pas que leur morale était à zéro mais il fallait faire quelque chose pour les remotiver, coûte que coûte ! Les éliminatoire de septembre approchaient et il fallait à tout prix être prêt !


1 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?